Madonna, lors d'un concert à Washington, le 23 septembre 2012.
Madonna, lors d'un concert à Washington, le 23 septembre 2012. - Owen Sweeney / Rex Feat/REX/ SIPA

E.O., avec Reuters

Voilà un soutien maladroit dont Barack Obama se serait bien passé. La chanteuse américaine a surpris ses admirateurs lundi soir, lors d'un concert à Washington en affirmant - de manière ironique selon elle - que Barack Obama était musulman et en appelant à voter pour lui le 6 novembre.

Dans une vidéo publiée sur YouTube par des spectateurs, la chanteuse se livre à un discours politique enflammé sur la liberté. «Il est extraordinaire et incroyable de penser que nous avons un Afro-américain à la Maison blanche... Nous avons un musulman noir à la Maison blanche... Cela signifie qu'il y a un espoir dans ce pays. Obama défend les droits des homosexuels, alors soutenez-le !», a-t-elle lancé.

Obama, qui est de confession chrétienne, a souvent été l'objet de rumeurs erronées sur le fait qu'il était musulman ou qu'il n'était pas né sur le territoire américain. Madonna, actuellement en tournée pour la promotion de son dernier almbum MDNA, a expliqué qu'elle avait eu l'intention de faire de l'humour en désignant Obama comme un «musulman noir».