L'Autorité palestinienne a averti samedi que l'impasse dans les discussions de paix avec Israël menaçait une solution à deux Etats et se solderait par un Etat unique régi par les principes de l'"apartheid".
L'Autorité palestinienne a averti samedi que l'impasse dans les discussions de paix avec Israël menaçait une solution à deux Etats et se solderait par un Etat unique régi par les principes de l'"apartheid". - Abbas Momani afp.com

© 2012 AFP

L'Autorité palestinienne a averti samedi que l'impasse dans les discussions de paix avec Israël menaçait une solution à deux Etats et se solderait par un Etat unique régi par les principes de l'"apartheid".

"(...) Sans un accord politique juste et durable (...) les Israéliens et les Palestiniens vont inévitablement se retrouver dans un seul Etat gouverné par les principes de l'apartheid", peut-on lire dans un document de l'Autorité palestinienne rédigé en prévision d'une réunion des donateurs internationaux à New York lundi.

"Le statu quo n'est tenable ni politiquement ni économiquement", poursuit le rapport, qui a été envoyé aux médias samedi soir par l'Autorité palestinienne.

"L'établissement d'un Etat de Palestine viable politiquement et économiquement est impossible sans la fin de l'occupation israélienne dans l'ensemble de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, y compris à Jérusalem-Est", ajoute le document de 22 pages.

Il appelle les pays donateurs à faire pression sur Israël pour qu'il démantèle les barrages militaires en Cisjordanie et permette le développement de tout le territoire palestinien, y compris de la zone dite "C", sous contrôle total civil et militaire israélien, qui s'étend sur 60% de la Cisjordanie.

Le document demande aussi que des protestations internationales soient adressées à Israël concernant les démolitions de maisons palestiniennes.

Trente ONG ont appelé vendredi le Quartette sur le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne, ONU) à intervenir pour "sauver des villages palestiniens" visés par des ordres de démolition israéliens dans le sud de la Cisjordanie.

Selon le dernier rapport hebdomadaire du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), Israël a détruit depuis le début de l'année 465 structures appartenant à des Palestiniens en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est, dont 136 habitations, entraînant le déplacement de 676 personnes.