Le vice-président chinois  Xi Jinping, le 1 septembre 2012 à Pékin.
Le vice-président chinois Xi Jinping, le 1 septembre 2012 à Pékin. - Xinhua, Li Tao/AP Photo

Avec Reuters

Le vice-président chinois, Xi Jinping, considéré comme le successeur de Hu Jintao à la tête de l'Etat, n'a plus fait d'apparitions publiques depuis plus d'une semaine. Agé de 59 ans, il serait souffrant, peut-être victime d'une blessure au dos contracté en nageant, a appris Reuters ce mardi de sources proches du gouvernement.

Des rumeurs sur son état de santé courent depuis une semaine, Xi ayant annulé des rencontres avec des dirigeants étrangers en visite à Pékin, dont la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton ou la chef du gouvernement danois. Les autorités sont restées muettes sur les causes de ces annulations.

Possible blessure au dos

Le vice-président «s'est blessé au dos en allant nager comme tous les jours», dit-on de source proche des cercles de pouvoir, sans plus de précisions. «Il n'est pas bien, mais ce n'est pas un gros problème», a ajouté un autre responsable, citant son entourage.

L'absence de commentaire officiel, une vieille tradition chinoise en ce qui concerne la santé des dirigeants du pays, a fait naître de nombreuses rumeurs sur internet, comme celle disant qu'il avait été blessé dans un accident de voiture.

Successeur désigné au président Hu Jintao

Sur Sina Weibo, un réseau social chinois similaire à Twitter, il est impossible de rechercher le nom de Xi Jiping comme ceux de tous les hauts dignitaires du régime, mais les utilisateurs ont trouvé la parade en le désignant par le nom de code «le prince héritier». «Que se passe-t-il avec le prince héritier ? Il a disparu depuis dix jours ou presque, et le monde entier se demande où il est», écrit un internaute.

 

Les rumeurs sur le vice-président interviennent à un moment délicat pour Pékin. Le 18e congrès du Parti communiste, qui doit désigner les prochains dirigeants du pays, dont Xi Jiping, se tiendra en octobre. On s'attend à ce que Xi Jinping succède en mars prochain à Hu Jintao.