Ça a commencé comme ça. Ma sœur et son mari venaient dîner chez nous (avec leurs trois enfants). Pour les mouflets, aucun état d’âme : pizza et playmobil pour tout le monde. Mais nous, comment nous sustenter… ? (Un exemple de charge mentale). J’en étais là de mes réflexions, ne connaissant pas vraiment l'engouement pour les chefs à domicile,  lorsque La Belle Assiette m'a proposée les services d'un chef à domicile*, Theophile Playoust. Un petit tour sur son profil, tout à fait alléchant… J’ai répondu banco.

Theophile Playoust
Theophile Playoust - La Belle Assiette

 

La veille, de notre dîner Théophile Playoust me contacte avec un menu dont je n’aurais pas osé rêver.

Mise en bouche

Tataki de bœuf maturé au miso, paille de poireaux

Entrée

Pan con tomate

1er Plat

Radiccio rôti et scarmozza

2e Plat

Canard des landes – jus réduit aux pruneaux – crème fine de patate douce – navet et oignons rouges confits​

1er Dessert

Poire pochée aux épices, croquant noix et châtaigne, crème fouettée à la liqueur de noix

2e Dessert

Granité d’herbes folles (en photo ci-dessous)

Granité
Granité - La Belle Assiette

Un chef qui gère parfaitement le contexte

Il s’assure auprès de moi des allergies de mes invités (une attention dont j’avoue ne pas toujours faire preuve. J’ai par exemple récemment servi une salade de fruits de mer à une amie allergique… aux fruits de mer). Suis-je ouverte aux changements ? Il fera les courses juste avant de venir et s’il dégotte le produit de l’année, serais-je d’accord pour ne pas passer à côté ? Bien sûr que oui.

Théophile dans la cuisine
Théophile dans la cuisine - La Belle Assiette

 

Comme convenu, à 17h30, Théophile se présente chez moi. Je suis un peu stressée : ma cuisine est minuscule, je n’ai pas de thermomix, ni même un seul couteau vraiment décent. Mais il me met très vite à l’aise et m’explique qu’il va prendre ses marques sans mon aide. Je n’ai plus qu’à… préparer l’apéro.

Un chef passionné

Dîner
Dîner - La Belle Assiette

20h, on passe à table ! Et ça commence fort avec une mise en bouche de Tataki de bœuf maturé au miso, paille de poireaux que Théophile vient nous servir à table en prenant le temps de répondre à nos questions. Puis, sans attendre, arrive l’entrée : un Pan con tomate à tomber.

Pan con tomate
Pan con tomate - La Belle Assiette

 

Je n’ai même pas le temps de faire des blagues en mode Top chef (« Est ce que cela ne manquerait pas un peu de croquant ? »), qu’on embraie sur le premier plat : Radiccio rôti et scarmozza. Et, super-appréciable, pas besoin de se lever entre chaque plat et de débarrasser les assiettes Théophile s’occupe de tout avec une bonne humeur. Autre point fort, il est passionné. Deuxième plat : un Canard des landes et une crème fine de patate douce avec navet et oignons rouges confits​, qui nous ravissent.

Puis le dessert : une poire pochée aux épices, croquant de noix et châtaigne et crème fouettée à la liqueur de noix.

Poire pochée aux épices, croquant noix et châtaigne, crème fouetté à la liqueur de noix
Poire pochée aux épices, croquant noix et châtaigne, crème fouetté à la liqueur de noix - La Belle Assiette

 

Et pour finir en beauté : un granité d’herbes folles. Mais ce n’est pas tout. Après le départ de Théophile (et de mes invités), j’ai retrouvé une cuisine parfaitement propre et quelques produits rigolos dans mon frigo comme cette crème de miso blanc (dont je ne connaissais pas l’existence, pardon les gourmets).

Pour ce menu Epicure (testé et approuvé), le tarif est de 79 euros par personne. Mais il existe aussi un menu Convivial à 35 euros. Et si on apprécie le confort d’être chez soi, la formule est parfaite.

*Ce reportage a été réalisé à l’invitation de La Belle Assiette, mais il existe toute une gamme de prestataires dans le domaine.

 

Mots-clés :