La top Edie Campbell dénonce le harcèlement dans la mode

HARCELEMENT Les femmes ne sont pas les seules victimes....

20 Minutes avec agences

— 

La top Edie Campbell

La top Edie Campbell — WENN

Edie Campbell est une habituée des podiums Burberry ou encore Dior tout comme des magazines de mode dont elle fait régulièrement la couverture, et la top a tenu à mettre en lumière les abus sexuels qui frappent la profession. C’est dans une lettre ouverte publiée par le site spécialisé WWD, qu’elle s’est exprimée.

« Pourquoi est-ce que je me sens obligée d’écrire cela ? Parce que nous sommes arrivés à un tournant. Ce pourrait être le moment où tout le monde dans l’industrie de la mode fait le point sur la situation, et la culture qui s’opère à l’intérieur et se perpétue. Ce pourrait être le moment d’être honnête à propos de ce comportement que nous sanctionnons, une pause, ou un moment d’introspection », demande-t-elle.

>> A lire aussi : Harcèlement sexuel, Trump et Macron... Carla Bruni fait le point sur les rumeurs

Les hommes, aussi victimes 

Edie Campbell a notamment pointé du doigt les abus subis par les mannequins hommes.

« L’abus dont les jeunes hommes souffrent est plus complexe. Je suppose que c’est plus difficile pour les victimes de parler : le langage n’existe pas et la conversation est actuellement lourdement portée sur le soutien des jeunes femmes victimes. Le sentiment de honte est probablement plus grand car il y a une marque d’infamie sous-jacente. L’abus peut être perçu comme castrateur, et puis il y a le sujet délicat de l’homophobie », a-t-elle ajouté.