VIDEO. Le Hand Spinner, la toupie qui fait tourner la tête des petits et grands

TENDANCE La nouvelle star des cours de récréation, mais aussi des open space, est une toupie à trois branches...

Anne Demoulin

— 

Le Hand Spinner Classique de chez Bathroom Graffiti.

Le Hand Spinner Classique de chez Bathroom Graffiti. — Bathroom Graffiti

Out le yoyo, les pogs et autres Rainbow Loom. La nouvelle star des cours de récréation, mais aussi des open spaces, est une toupie à trois branches appelée « Hand Spinner ». Le phénomène, né aux Etats-Unis, prend de plus en plus d’ampleur en France et amuse petits et grands. « Il y a un mois, on en vendait une vingtaine par jour par boutique, aujourd’hui, on en vend entre 300 et 500 par jour et par boutique », constate Koukina Azuelos, fondatrice de Bathroom Graffiti.

Un objet thérapeutique

Ces toupies étaient destinées initialement aux personnes ayant des troubles de l’attention et de la concentration. « L’Américaine Catherine Hettinger a créé le concept en 1997. A l’origine, il s’agissait d’un objet à vocation thérapeutique, notamment dans le traitement de l’autisme », raconte Koukina Azuelos. Cet objet, utile pour canaliser l’énergie et focaliser l’attention, a été utilisé par les thérapeutes dans le traitement des enfants et adultes autistes ou hyperactifs.

Un carton aux Etats-Unis grâce à YouTube

Le jouet fait son apparition dans les cours d’école américaines il y a quelques mois. « Le brevet est tombé dans le domaine public », pense Koukina Azuelos, qui a repéré cet objet insolite « à Miami en février ». L’engouement pour cette nouvelle toupie s’est propagé via YouTube où les tutoriels spécialisés dans l’art de manier le Hand Spinner sont devenus viraux. L’objet fait tellement fureur aux Etats-Unis que plusieurs écoles américaines l’ont déjà interdit, parce qu’il irritait les professeurs, même si cette toupie 2.0 ne fait pas de bruit.

L’« objet le plus satisfaisant du monde »

« Mes fournisseurs m’en ont proposé il y a environ deux mois », détaille Koukina Azuelos. Et comme aux Etats-Unis, la France s’est prise de passion pour cette petite toupie. La vidéo de Dr Nozman, qui qualifie le Hand Spinner d’« objet le plus satisfaisant du monde », a déjà été vue près de 3 millions de fois.

« Le principe est simple, il s’agit de placer le centre de la toupie entre le pouce et l’index et de le faire tourner », explique l’experte. Le talent consiste ensuite à le faire tourner le plus longtemps possible. « L’idée est de jouer avec le centre de gravitation du Hand Spinner », rappelle Koukina Azuelos. Les férus de Hand Spinner ont compliqué la tâche et font tourner l’objet sur le nez, le front ou encore au bout d’un bâton.

Un objet antistress

Outre l’aspect ludique, les avantages de la pratique du joujou sont nombreux. « Il permet de calmer ceux qui ont besoin d’avoir les mains occupées et réduire le stress », estime Koukina Azuelos, qui constate que « de nombreuses personnes en achètent pour leur collègue de bureau. Le Hand Spinner intéresse tout le monde, les filles, les garçons et les adultes. »

Il existe de nombreux modèles, déclinés en plusieurs couleurs et motifs. « Certains sont mêmes photoluminescents ou équipés de Led. Le modèle Ninja en alu brossé est le plus performant, parce qu’il est plus léger », considère la spécialiste. Le Hand Spinner est abordable : comptez 5,90 euros pour le modèle classique, 8,90 euros pour le modèle Led, 14,90 euros pour la Roll’s de chez Bathroom Graffiti, le Ninja. Seul hic, dépêchez-vous de vous en procurer un, avant la pénurie. « Trop n’est jamais assez », constate Koukina Azuelos dans ses boutiques.