Les créations Claude Montana au défilé Eric Tibusch.
Les créations Claude Montana au défilé Eric Tibusch. - Maison Eric Tibusch.
Anne Demoulin

Si la mode lui manquait, il manquait aussi à la mode! Le couturier Claude Montana a présenté trois créations lors du défilé haute couture automne-hiver 2013-2014 de la maison Eric Tibusch, présenté ce lundi en off de la Semaine de la mode.

Le créateur emblématique des années 1980

Dans les années 1980, Claude Montana a imposé les épaules XXL et le cuir et a enveloppé les femmes dans des volumes incroyables. «C’était un visionnaire. En essayage, il a toujours su exactement ce qu’il voulait: il enlevait 2 cm ici et 2 cm là et tout à coup, cela fonctionnait», se souvient le créateur Julien Fournié, qui a fait ses armes, comme une certaine Isabel Marant, chez Montana.

Directeur artistique de la maison Lanvin en 1990, il est le seul couturier à avoir reçu deux années consécutives le Dès d’or. «Tout était une question de balance, de sens du détail. Il enlevait tout ce qui était superfétatoire et allait à l’essentiel. Il était dans une modernité incroyable», souligne Julien Fournié.

Sa collaboration Lanvin terminée, il sera obligé de céder sa marque de prêt-à-porter faute de moyens financiers. 

La collaboration avec Eric Tibusch

«Lors d’un diner, Claude Montana m’a dit que la couture lui manquait terriblement, je lui ai dit: «Venez chez moi, je vous invite, vous ferez ce que vous voulez dans la collection». Il m’a répondu «Non, je veux respecter votre thème, parlez-moi de votre thème», raconte Eric Tibusch.

En 2013, les créations de Claude Montana retrouvent enfin le chemin des catwalks. «Quelque part c’est agréable, ça fait très plaisir», a confié à 20 Minutes le couturier. «Nous avons beaucoup échangé et discuté. Je lui ai montré ma collection, il m’a donné son avis et nous avons travaillé ensemble sur trois modèles», a résumé Eric Tibusch.

«Nous appartenons à deux univers différents, mais c’est agréable de travailler pour quelqu’un comme Eric Tibusch», estime Claude Montana. «Il a un œil extraordinaire. J’avais envie de lui rendre hommage car je trouve que le monde de la mode l’a beaucoup oublié, tandis que l’influence se ressent partout», relate Eric Tibusch. 

Une émulation réussie

Avec l’émulation de son mentor, Eric Tibusch a présenté une collection audacieuse et riche de pas loin de cinquante modèles, qui ont construit une vision de la Parisienne tout à la fois cosmopolite et fantasmée.

Claude Montana, quant à lui, a montré qu’il n’avait rien perdu de son brio: long trench en cachemire et pantalon taille haute en flanelle, coupe-vent boule réversible et robe de mariée aux lignes épurées ont séduit l’assemblée. «Je trouve que finalement, le résultat n’est pas si mal», a-t-il déclaré modestement après le défilé.