Berthe Morisot sur France 3 avec Marine Deleterme

4 contributions
Publié le 16 février 2013.

TÉLÉVISION - France 3 diffuse ce samedi à 20h45 un téléfilm relatant la vocation de la peintre impressionniste Berthe Morisot et sa relation avec Edouard Manet…

Grand peintre, impressionniste, amie et belle-soeur d’Edouard Manet, Berthe Morisot «avait tout pour être une héroïne de film», explique Marine Delterme. L’actrice incarne Berthe Morisot dans le téléfilm que lui consacre France 3  samedi 16 février à 20h35 et dit «porter ce projet depuis dix ans».

 Mais, voilà, pas simple de réaliser des films, et plus encore peut-être des  téléfilms sur les peintres. «Et pourtant une oeuvre comme Séraphine consacré à l’art de peindre a eu du succès, note Marine Delterme.  Ne serait-ce que sur Berthe Morisot, plusieurs  projets ont échoué.  Isabelle Adjani voulait faire un long-métrage, mais cela ne s’est pas fait.». Adjani pourtant très associée aux films adaptés de vies d’actrice. «Camille Claudel, le film de Bruno Nuytten  a marqué toute une génération d’actrices, affirme Caroline Champetier, la réalisatrice de Berthe Morisot».

«Les films d’art ont toute leur place à la télé comme au cinéma»

D’ailleurs, souligne Marine Delterme, «ce n’est pas un hasard si dans le scénario de Camille Claudel on retrouve une relation forte entre deux personnages, Claudel et Rodin, comme dans Amadeus, on a Mozart et Salieri, on voit qu’il faut à chaque fois trouver une narration forte». Ici ce sera donc la relation Berthe Morisot et Manet que le film de Caroline Champetier entoure d’un certain mystère. «On ne sait pas exactement ce qui s’est passé entre eux, Manet a tellement peint Morisot, et toujours avec des fleurs violettes dans le tableau, qui à l’époque représentaient les femmes qui aimaient les femmes…».

Au-delà de ces nécessaires intrigues, Caroline Champetier estime «que les films d’art ont toute leur place à la télé comme au cinéma. Pourquoi a-t-on tant de films de guerre et pas plus de films sur des artistes alors que ce sont des héros magnifiques? Moi j'ai dû voir le Van Gogh de Pialat 120 fois! ». Elle déplore notamment qu’«à la télévision où il y a tant de moyens, on ne soit pas plus engagé, plus responsable sur la nécessité de faire passer au grand public une certaine pédagogie. Moi j’espère que toutes les jeunes filles dans les banlieues verront Berthe Morisot et se diront, moi aussi je peux devenir artiste! ».

Alice Coffin
Mots-clés
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr