Les photos d'Harry, Prince de Galles, publiées par le «Sun» le 24 août 2012.
Les photos d'Harry, Prince de Galles, publiées par le «Sun» le 24 août 2012. - DR

P.B.

Tout ce qui se passe à Vegas... Finit dans le Sun. Vendredi, le tabloïd a défié la Couronne britannique en publiant les photos cul nu du Prince de Galles, et ce malgré l'appel des services royaux à respecter la vie privée princière.

«C'est un héritier!», s'amuse le quotidien, en promettant avec ironie «les photos d'Harry nu que vous avez déjà vues sur Internet».

«Intérêt public»

«Nous nous battons pour la liberté de la presse», écrit le journal en sous-titre. L'article explique encore que «publier les photos répond à un intérêt public» car «pour qu'il y ait un débat, les lecteurs doivent être informés. Il y a des questions sur sa sécurité pendant ses vacances à Las Vegas. Des questions sur l'impact possible sur sa carrière militaire.»

Reste désormais à voir si le Sun devra affronter une action judiciaire. Le tabloïd estime être couvert par un point de procédure car les photos étaient déjà, selon lui, «dans le domaine public». Ses avocats se réfèrent à un cas précédent dans lequel l'interdiction de publication avait été levée car les clichés «étaient largement disponibles».

En ayant décidé de se jeter à l'eau, le journal révèle également quelques détails croustillants sur la soirée. Selon ses sources au Wynn, Harry a fait la fête «avec plus de 25 personnes dont 15 demoiselles». Le rouquin terrible aurait été le premier à se déshabiller lors d'une partie de «strip-billard», criant «Let's fucking do this». Enfin, s'il enlace une jeune fille sur une photo, c'était en fait pour la couvrir. Un vrai prince.