Laurent Delahousse: «Je suis en état d'asthénie intellectuelle»

11 contributions
Publié le 5 juillet 2012.

TELEVISION - Le présentateur du JT revient sur les sollicitations de TF1 et son avenir sur France 2...

Jeudi matin, Laurent Delahousse présentait à la presse le prochain «Un jour à destin» consacré à Bernard Giraudeau. L’occasion de revenir sur ce qu’il appelle «une période agitée». Le présentateur du JT du week-end de France 2 a été désigné pendant des semaines comme le potentiel futur remplaçant de Laurence Ferrari sur TF1, de manière encore plus insistante après l’annonce du départ de la présentatrice.

«Cela a créé des zones de turbulences que j’affectionne assez peu, note-t-il. Beaucoup de gens ont parlé pour moi». Delahousse a pourtant des choses à dire. D’abord qu’il a effectivement «rencontré des gens de TF1, que cela s’est très bien passé mais il y avait un choix à faire, je l’ai fait et ils ont très bien compris, c’était limpide».

S’il a choisi France 2, c’est parce qu’il estime y «avoir semé des graines depuis 5 ans». Par exemple avoir contribué à «faire évoluer les codes du JT. Pendant des années on passait dix-huit magnétos d’une minute vingt d’affilée. Maintenant, on fait des sujets de huit minutes». 

Des projets en pagaille

Au-delà de ses activités satisfaisantes sur France 2, il évoque aussi un tempérament. «On croit que les gens de la télé sont tous les mêmes, qu’ils doivent monter un escalier, qu’on serait programmé pour faire certaines choses. Mais non.  Moi j’ai des doutes, je n’arrive pas à déléguer, donc je suis fatigué». D’ailleurs, un de ses souhaits exaucés par sa direction était d’avoir un week-end libre sur quatre la saison prochaine.

Autre aspiration non comblée, «celle d’une grande case entre 19h30 et 20h45 le dimanche soir qui aurait entouré le JT. Cela aurait pu avoir beaucoup de puissance. Je suis déçu mais pas en colère que cela ne se fasse pas». En soirée, Delahousse dit aussi apprécier la formule du late show à l’américaine. Et aimerait un jour se lancer dans la fiction.

Cela reste des projets, il dit en avoir d’autres à affiner mais être pour l’instant en état d’ «asthénie intellectuelle». Pour les réalisations à venir, il reprendra JT et 13h15 du week-end en septembre et présentera donc plusieurs «Un jour un destin», puisqu'outre Bernard Giraudeau, Renaud, Yves Mourousi, Bernadette Chirac ou Louis de Funès seront à l’honneur.

Alice Coffin
Mots-clés
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr