Le site de France Soir jeudi 5 juillet 2012. 
Le site de France Soir jeudi 5 juillet 2012.  - France Soir

Annabelle Laurent

On le croyait condamné. France Soir pourrait pourtant survivre. Le groupe Lafont Presse a déposé in extremis une offre de reprise sur le journal mercredi soir au Tribunal de Commerce, a confirmé ce jeudi à 20Minutes Robert Lafont, le fondateur du groupe créé en 1984 qui édite au total près de 80 magazines autour de différents thèmes.

«Je ne m’appelle pas Alexandre Pugachev»

Les effectifs seraient largement réduits. Des 57 salariés encore employés aujourd’hui, Lafont Presse pourrait n’en garder qu’entre 15 et 20, annonçait mercredi soir Presse News.

«C’est une offre de reprise avec un personnel limité car il faut être extrêmement prudent. Je ne m’appelle pas Alexandre Pugachev, je ne peux pas perdre 70 millions d’euros», lance Robert Lafont.

A quoi ressemblerait le nouveau France Soir? «Nous sommes un groupe de presse papier et nous croyons beaucoup au papier», explique Robert Lafont qui dit «envisager une reprise papier au début de l’année 2013» en parallèle du site.

Quant au rythme de parution, Lafont Presse «travaille sur un projet hebdomadaire, mais ça peut évoluer», explique-t-il.

Le journal n’étant plus en kiosque depuis décembre, seul le site Francesoir.fr subsiste depuis le début de l’année. C'est le propriétaire russe du journal, Alexandre Pugachev, qui avait demandé début juin sa mise en redressement judiciaire.