Diane Robert et Delphine Rollin.
Diane Robert et Delphine Rollin. - P. AVENTURIER/TELE IMAGES - FT

Sarah Gandillot

Sur la promenade du Peyrou, à Montpellier, les acteurs de « Lignes de vie » – la nouvelle série d'été de France 2 qui a démarré hier et sera diffusée quotidiennement à 10 h – déjeunent sous les arbres entre deux prises. Les mines semblent fatiguées par treize semaines de tournage intensif qui s'achèvent. La présence des acteurs dans la ville ne surprend plus les Montpelliérains, avec qui ils cohabitent depuis trois mois. « La série est volontairement très implantée dans la ville et la région. Tous les décors sont naturels, jamais en studio », explique Adeline Darraux, l'une des trois réalisatrices.

Un ton différent
Olivia Dutron (Sophie) avale son pavé de saumon, bigoudis sur la tête, avant d'aller donner la réplique à son partenaire. La scène se passe devant l'hôtel du Palais, près de la place de Canourgue : son mari l'a larguée pour une jeunette et tente de la reconquérir. Avec « Lignes de vie », France 2 renoue clairement avec le feuilleton populaire. Un hybride entre « Plus belle la vie » et « Les vacances de l'amour ». Au cœur de l'intrigue, deux amies aux vies très différentes (Justine et Chloé) qui retrouvent leur amour de jeunesse (Yann). Pour Delphine Rollin (Justine), « la série est transgénérationnelle et aborde toutes sortes de sujets de société : l'indépendance, le couple, les enfants, le travail, le changement de vie ». De quoi séduire le plus grand nombre. La différence avec les autres feuilletons ? « Le ton, la modernité des dialogues et l'humour des personnages, très actuel », assure Jean-Charles Chagachbanian (Yann). Apprêtez-vous à rire, donc, et à frémir.

visages familiers

Diane Robert a joué dans « Camping paradis » et « Profilage », Delphine Rollin dans « Sous le soleil » et « RIS ». Jean-Charles Chagachbanian, est Franck dans « Plus belle la vie ».