« Aux États-Unis, je ne suis pas étiqueté French Lover »

0 contributions
Publié le 13 juin 2012.

RêVE AMéRICAIN Gilles Marini, maître de cérémonie à Monte-Carlo

illes Marini, le nouveau Bernard Montiel ! Seulement parce qu'il remplace cette année Montiel au poste de maître de cérémonie du festival télé de Monte-Carlo. Parce qu'à part ça, Gilles Marini est surtout un acteur français qui a joué dans le film Sex and the City, était finaliste de « Danse avec les stars » aux Etats-Unis et incarne de nombreux personnages dans des séries américaines, de « Brothers and Sisters » à « Esprits criminels ».

Vous avez plus l'habitude

de donner des interviews

aux médias américains

que français. Est-ce différent ?
Complètement ! Aux Etats-Unis, les interviews sont hyper cadrées. Les enjeux de l'audimat sont gigantesques et tout cela draine un énorme paquet d'argent. Du coup, tout est très cadré. Je connais les questions à l'avance, ce qui n'est pas spécialement agréable.
Alors une question pas connue

à l'avance. A l'image

de Jean Dujardin, les French lovers ont-ils la cote aux Etats-Unis ?
Non. Autant Jean Dujardin est très français, autant ce n'est pas du tout mon image là-bas. Je ne parle pas avec un accent du style « I don'teu speakeu Englisheu ». A part dans la série

« Brothers and Sisters », où mon personnage était un French lover, je ne suis pas étiqueté comme tel. Surtout depuis ma participation à l'émission « Dancing With the Stars ».

Est-ce que ce show a changé

votre carrière ?
C'était énorme ! L'image est très importante dans mon métier. C'était après mon rôle dans le film Sex and the City. Les gens pensaient voir un glandeur qui aime les gonzesses et les soirées. Ils m'ont découvert en bon père de famille respectueux. Ça m'a beaucoup servi.

Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr