Mat Hild, 28 ans, agrégée de lettres, qui signe "Et toi, t'es qui" sur des profils types Facebook.
Mat Hild, 28 ans, agrégée de lettres, qui signe "Et toi, t'es qui" sur des profils types Facebook. - Alain Delorme / Flammarion

Propos recueillis par Joël Métreau

Chacun y reconnaîtra son voisin de «poke». Dans Et toi, t’es qui ? (Flammarion) Mat Hild – son pseudo sur Facebook – s’amuse à dépeindre cinquante profils types.

Pourquoi avez-vous écrit ce livre?

Je publie des statuts Facebook de manière compulsive. Puis je me suis dit que j’allais décrire le comportement des gens, en mettant en place une typologie. Tous les jours, je rédigeais un profil à l’intention de mes amis. Et par un concours de circonstances, c’est devenu un livre.

Vos amis vous ont-ils donné des suggestions?

Oui, certains m’ont envoyé des captures d’écran de leur page pour me montrer des comportements.

Quel a été le premier profil que vous avez rédigé?

Celui du «sous-marin», ces gens dont vous oubliez l’existence car ils ne publient pas. En revanche, ils suivent tout comme les autres.

Quels sont les profils les plus fréquents ?

«Le sous-marin», «l’engoncé», «le dragueur», «l’homme-au-trois-profils», «l’ado»… Et «le dépressif», n’en parlons pas.