Audrey Pulvar à la soirée GQ pour l'élection des «Hommes de l'Année»  au Ritz à Paris, le 18 janvier 2012.
Audrey Pulvar à la soirée GQ pour l'élection des «Hommes de l'Année» au Ritz à Paris, le 18 janvier 2012. - BENAROCH/SIPA

Anaëlle Grondin

C’est terminé. Audrey Pulvar n’animera plus le 6/7 sur France Inter. La radio publique et la journaliste ont décidé «d’un commun accord» l’arrêt de son émission diffusée du lundi au vendredi entre 6h et 7h, juste après la nomination de son compagnon Arnaud Montebourg au gouvernement en tant que ministre du Redressement productif. Cela faisait deux ans qu’Audrey Pulvar animait le 6/7. Dès lundi, elle sera remplacée par le rédacteur en chef de l’émission, Eric Delvaux.

Ce vendredi matin, la journaliste présentait donc l’émission pour la dernière fois. Visiblement émue, elle a fait ses adieux aux auditeurs: «Pas de drame, ni amertume. La direction de France Inter souhaite conserver la neutralité de la rédaction, de cette belle et grande radio qui est la vôtre. Je le comprends même si ce n'est pas le moment le plus agréable quand on aime son travail», a-t-elle déclaré. «Merci pour vos mots de soutien, de colère parfois, pardon à ceux que mes choix ont pu heurter parfois, à bientôt pour une autre histoire sur France Inter bien sûr.»

Toutefois, il n’est pas exclu qu’Audrey Pulvar revienne sur la station présenter un autre programme à l’automne. «La direction de France Inter, avec Audrey Pulvar, réfléchit dès à présent à la place que celle-ci pourrait occuper au sein des programmes de la chaîne à la rentrée de septembre 2012», indique un communiqué de France Inter. 

Audrey Pulvar toujours chroniqueuse dans «On n’est pas couché» 

Cela faisait des mois que la présence de la journaliste à l’antenne de la radio publique faisait polémique. Plusieurs élus UMP, notamment, ont remis en cause son objectivité pendant la campagne présidentielle. Audrey Pulvar, également chroniqueuse dans l’émission «On n’est pas couché» de Laurent Ruquier sur France 2, a été critiquée à plusieurs reprises après des interviews de personnalités politiques. La compagne d’Arnaud Montebourg avait alors déclaré dans le cadre d’une interview donnée aux Inrockuptibles: «J’ai beau me débattre pour dire que je fais mon travail en fonction des lieux où j’exerce, que je parle en tant que femme indépendante et non en tant que femme «de», je sens bien que beaucoup de journalistes ne sont pas à l’aise avec ça».

Pour le moment, Audrey Pulvar continue à collaborer avec France 2.  «Nous ne sommes pas dans l’urgence pour le cas Audrey Pulvar. France Télévisions a du temps car pendant la campagne des législatives, l’émission de Laurent Ruquier n’aura pas d’invités politiques. Une discussion avec l’intéressée, la maison de production et la chaîne aura lieu le moment venu», a fait savoir à l’AFP la direction du groupe France Télévisions.

Audrey Pulvar a déjà été écartée d’une autre antenne que France Inter en raison de sa relation avec Arnaud Montebourg. Lorsque celui-ci a annoncé sa candidature à la présidentielle fin 2010, iTélé avait suspendu son émission d’actualité par «prudence», «éthique» et «déontologie».   

>> Selon vous, France Inter a-t-elle eu raison d’écarter Audrey Pulvar? France 2 devrait-elle en faire de même? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.