- Patrick Robert / M6

Anne Kerloc'h

Des routes aventureuses mais un programme balisé. «Pékin Express» innove pour sa huitième édition, ce mercredi, avec «Le passager mystère». Soit un animateur de M6 plus ou moins maladroit (plutôt plus) qui s'associera aux traditionnels binômes.

Pour autant, pas question de toucher aux «fondamentaux» de l'émission, jure Thierry Guillaume, le producteur. «La base du format reste la même.» Logique: si le public s'embarque pour «Pékin Express» depuis huit saisons, c'est qu'il s'y retrouve.

Fidèle au drapeau

Chaque saison, la chaîne veut créer un petit événement, en annonçant des épreuves ou des règles inédites, mais il y a des repères sacrés. «Le fait d'avoir un euro par jour, de faire du stop, de dormir chez l'habitant, la découverte de nouveaux pays et des binômes, car la relation à l'autre tient une grande place dans le jeu», souligne Thierry Guillaume. Pas touche non plus au logo, ni aux drapeaux rouge et noir.

En plus du retour de candidats des saisons précédentes, on retrouvera cette année des épreuves déjà testées, telle que «les yeux bandés pendant les treks». «Pékin express», le programme qu'on reconnaît les yeux fermés?