-

Pour un regard étincelant et hagard, avec effet « oups,

j'ai encore surdosé mes psychotropes », rien ne vaut

la lentille de contact en or et diamant imaginée par un optométriste indien. En revanche, si on veut faire plaisir à coup sûr,

on évitera d'offrir un Parisien. Vu par la presse étrangère, l'habitant

de la capitale trimballe toujours

une dose d'ambivalence, entre « fausses pimbêches » et « révolutionnaires de bistrots ».Destins tragiques, à fendre un cœur en fer-blanc. Science et Vie a retrouvé des robots autrefois pleins de vie, « partis à la conquête de l'espace », mais abandonnés par l'homme

une fois vieillissants. Ainsi la sonde Pioneer 6, qui continue bravement

à « mouliner des données »

mais « qu'on n'écoute même plus » ou le rover « Opportunity »

qui parcourt encore les terres hivernales

de Mars. Isolés, abîmés, mais « pas cliniquement morts ».Casse-toi, pov' collègue ! Voici venu le règne

du blaireau de bureau. Selon Liaisons Sociales. « l'impolitesse est le nouveau fléau » des entreprises. Et que ça smartphone la bouche ouverte, et que ça piaille dans l'open space,

et que ça maile à des heures indues. Bref, la vie de salarié ressemble de plus en plus à un doc animalier où de grognons gorilles rivalisent avec de petits gorets. Car dans notre époque de jungle économique, être affable et poli est déconsidéré. Le malotru est valorisé, alors que « Dire bonjour, c'est se montrer faible ».
La terre est une merveille où les rhinos volent dans les airs. Schwiip, swchipp (bruit caractéristique du rhino volant). Le rhinocéros noir d'Afrique du Sud ne supportant pas les trajets en camion, on le transporte par hélico, bien ficelé et planant des papattes, rapporte Terra Eco. La terre est une merveille, où des baskets bios deviennent des fleurs une fois plantées et où l'homme aurait tout à gagner

à s'inspirer du pingouin. Animal aérodynamique au point que s'il était une voiture il pourrait parcourir 1 500 km avec un litre de gazole.