Alice coffin et charlotte pudlowski

Michael Jackson est mort, mais W9 ­accouche, ce soir, à 20 h 35 d'« A la recherche du nouveau Michael Jackson ». Soit, cinq primes, un présentateur (Alexandre Devoise), trois jurés, et des centaines de postulants au titre de nouvel MJ. Deux seront retenus pour la comédie musicale « Génération Moon­walk ».
Le programme original « My Name Is Michael » a tant marché aux Pays-Bas, qu'il est, cette année, décliné dans un nouveau format : « My name is » tout court. Les candidats y incarnent le chanteur de leur choix. Des Amy Winehouse ou Madonna défilent ainsi sur scène. En Irlande, « Superstar Ding Dong » célèbre, lui aussi, sous forme de jeu musical, des copier-coller de stars.

La mort de MJ a relancé les sosies
Pour comprendre cette sosie mania, 20 Minutes a sollicité un expert français : Hervé Treilhes. Sosie de Stéphane Bern, il préside le festival des sosies de Valras -Plage : « J'ai fait ma première télé avec Foucault en 2003. Depuis, j'ai participé à 80 émissions, l'engouement médiatique pour les sosies va crescendo. »
Expert aussi, mais en veille médiatique à l'agence The Wit, Bertrand Villegas nuance : « Les fans invités à se déguiser comme leurs idoles, c'est vieux comme la lune, mais la mort de Jackson a remis ces émissions sur orbite. » Même s'il ne faut pas s'attendre à retrouver des copies conformes de MJ sur W9. Quelques-unes se sont présentées au casting, sans succès. « Ces mecs-là ont 40, 50 ans, c'est un peu maladif, note Franck Véron, juré du programme. J'étais Bowidolâtre à 15 ans, il faut grandir après… ».