- DR

De quoi faire réfléchir à deux fois la presse old school. En cinq ans, il est passé du blog hébergeant des billets écrits par des people à celui de site de news à part entière. Quelques chiffres lâchés en début de semaine ont fait l’effet d’une petite bombe: le Huffington Post (HuffPo pour les initiés) a dépassé les 12,3 millions de visiteurs uniques, rattrapant ainsi l’audience du site web du prestigieux New York Times.

Surtout, certains spéculent sur des revenus publicitaires potentiels de 100 millions de dollars par an, comme le relate Business Insider (billet publié en version traduite sur Owni.fr).

Success story pour un owni éditorial

L’histoire du HuffPo a tout d’une success-story américaine. Au départ, Ariana Huffington et de Ken Lerer ont décidé d’accueillir sur ce site les billets de blogs de leurs amis people, issus des médias, de la politique, du business et du show biz (Norman Mailer, John Cusack, Bill Maher…).

Lors de son lancement, en mai 2005, il visait surtout à offrir une réplique «libérale» (au sens anglo-saxon, soit non-conservateur) à d'autres sites comme Drudge Report . Comme l'a montré son engagement en faveur de Barak Obama. Peu à peu, il devient un mix de billets de blogs et de journalisme d’investigation, et expérimente de nouvelles formes éditoriales. Deux années de suite, il gagne les Webby Awards dans la catégorie blog politique.

Maintenant, Le Huffington Post compte 19 rubriques, il rassemble des milliers de sources en un seul endroit et sert de puissant réseau de distribution pour des milliers de créateurs de contenus. En plus, le HuffPo est divertissant: il n’hésite pas à diffuser de l’actu people, avec dernièrement cette interview surréaliste de l’ex-top Naomi Campbell, plus barrée que jamais. Surtout, le Huffington Post est gratuit.

Valorisation à 100 millions de dollars

Côté business, le HuffPo attire sans mal les investisseurs. En août 2006, il ève 5 millions auprès de SoftbankCapital. Puis 15 millions de dollars auprès de Oak Investment Partners en novembre 2008.

En terme de revenus publicitaires, le Huffington Post a engrangé à peu près 15 millions de dollars de revenus en 2009. Et Greg Colemen, responsable de la pub, l’assure, l’entreprise peut doubler ses revenus cette année pour atteindre 30 millions de dollars… et atteindre, à terme, 100 millions de dollars. Certes, ce ne sont que des suppositions (voire des survalorisations). Mais cela montre qu'il est entré dans la cour des grands.








Mots-clés :