De l’art de faire buzzer le cassoulet. Des envoyés spéciaux de Canal+ à New York se sont amusés à brandir, le soir de l’élection de Barack Obama, une banderole sur laquelle était inscrit le mot «cassoulet». En bleu et en très gros caractères.

Vue par des millions de téléspectateurs lors des émissions électorales diffusées sus les chaÎnes américaines, la pancarte a occasionné des questionnements à n’en plus finir, provoquant même un pic de requêtes sur Google à propos du terme «cassoulet».
 
Une blague qui se retrouve sur Wikipédia

Sur le réseau social Twitter, les réactions sont arrivées en cascade. Et ce, dès le 4 novembre, soir de l'élection américaine. Un internaute surnommé Dwplanit annonce ainsi: «quelqu’un à Times Square tient une pancarte "cassoulet", qui est un plat de cuisine français. Quelqu’un peut-il m’expliquer?» Et Campdesign surenchérit: «Qui est ce type avec la banderole "cassoulet" et qu’est-ce que ça veut bien dire?»

Du coup, Le Petit journal de Canal+ s’est emparé du sujet ce mercredi: «Nous ne nous attendions pas à un tel buzz, dit Yann Barthès, la voix de cette séquence vidéo. Sur les blogs, ça les a rendus fous. Le site de "Time magazine" en a parlé. Le quotidien "Dallas Morning News" a même sorti qu’il s’agissait de la pancarte la plus étrange qu’ils n’avaient jamais vue.» Mieux: une fiche cassoulet a été ajoutée dans le Wikipédia anglo-saxon. Après avoir décrit cette spécialité culinaire du Sud-ouest de la France, un paragraphe s'attarde sur la «gloire inattendue» du cassoulet, érigé au rang de star à l'occasion de l'élection américaine.



Et les observateurs français de saluer la performance de Canal+, «les seuls mecs en France à savoir faire du buzz sans se mettre nus sur Internet».

 

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé