Nicolas Sarkozy, l'homme qui murmurait à l'oreillette de TF1

TELE Le chef de l'Etat aurait soufflé le nom de la remplaçante de PPDA; Namias partant, c'est un autre proche de l'Elysée qui deviendrait chef de l'info de TF1...

Raphaëlle Baillot

— 

La société Mondadori, éditrice du magazine Closer, a été condamnée jeudi à verser 12.000 euros de dommages et intérêts à la journaliste Laurence Ferrari, pour avoir fait état de rumeurs lui prêtant une relation avec le président de la République Nicolas Sarkozy.

La société Mondadori, éditrice du magazine Closer, a été condamnée jeudi à verser 12.000 euros de dommages et intérêts à la journaliste Laurence Ferrari, pour avoir fait état de rumeurs lui prêtant une relation avec le président de la République Nicolas Sarkozy. — Dominique Faget AFP

Une fois de plus, l’actualité de TF1 porte plus ou moins discrètement la signature de Nicolas Sarkozy. Ce n’est un secret pour personne: il y a deux ans, le président de la République aurait appuyé, sinon soufflé, le choix d'Harry Roselmack pour le JT des week-end. Il aurait fait la même chose pour la remplaçante de PPDA, la très pressentie Laurence Ferrari, aux manettes du 20heures.

La journaliste de Canal + avait piqué son ego, sa curiosité et son intérêt il y a trois ans : alors joker de Claire Chazal sur TF1, elle avait conclu une interview par un provocant «C’était Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur et candidat à la présidentielle». A l’époque, Nicolas Sarkozy n’avait pas encore déclaré officiellement ses ambitions.

Namias remplacé par Dassier

Le chef de l’Etat s’intéresse aussi de très près à ce qui se passe derrière la lucarne. Jean-Claude Dassier, actuel patron de LCI, la chaîne 100% info du groupe TF1, prendrait ainsi la tête des informations de TF1 à la place de Robert Namias, selon le Figaro.

Contrairement à ce dernier (présumé proche des Chirac puisque son épouse a conseillé Bernadette pour l’Opération Pièces Jaunes), Jean-Claude Dassier se situe assez clairement dans le réseau du chef de l’Etat: aux dernières municipales, il apparaissait sur une liste libérale à la Teste-de-Buch, commune du bassin d’Arcachon.

Les patrons de TF1 proches aussi

Son fils Arnaud, entrepreneur sur le web avec sa société «l’Enchanteur des Nouveaux médias», a l’UMP comme bon client : il a été consultant pour le site du parti pendant la campagne présidentielle.

Pour rappel, Martin Bouygues, dont le groupe éponyme détient TF1, est un ami personnel de Nicolas Sarkozy : il fut le témoin de son mariage avec Cécilia et est le parrain de son fils Louis.

Quant au numéro 2 de TF1, il n’est autre que le très discret Laurent Solly. Ce haut-fonctionnaire, meneur de premier plan de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, a intégré le groupe en mai 2007.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.