Seize chaînes dans la poche de la télévision mobile

Du solide, de l'éprouvé, avec une touche de jeunisme, histoire de suivre la tendance techno. Et un minuscule friselis d'originalité. Pour ses « Palmes d'or », autrement dit les élus au firmament de la TMP, la télévision mobile personnelle que l'on pe...

Anne Kerloc'h - ©2008 20 minutes

— 

Du solide, de l'éprouvé, avec une touche de jeunisme, histoire de suivre la tendance techno. Et un minuscule friselis d'originalité. Pour ses « Palmes d'or », autrement dit les élus au firmament de la TMP, la télévision mobile personnelle que l'on peut regarder sur son téléphone, le CSA a privilégié un choix « responsable, cons­tructif et pluraliste », selon son président, Michel Boyon.

Treize fréquences étaient ouvertes, trois autres étant réservées au service public. Si le calendrier est encore flottant, le lancement de la TMP étant prévu entre l'hiver 2008 et le printemps 2009 (disons l'hiver indien 2008-2009), on sait depuis hier quelles chaînes composeront le bouquet, en attendant une deuxième vague dans les années à venir.

-Les sans surprise M6, TF1, Canal+. Le CSA a privilégié « les chaînes à forte notoriété » et des « marques » attractives.

-Les musclées Eurosports et Orange Sports ont gagné la coupe, face à Infosport (Canal+) RMC Sports et Ma chaîne sport (Numericable).

-Les tout-info (ou presque) « L'info est adaptée à la TMP », a souligné le CSA. La sélection de BFM TV et d'iTélé le prouve...

-Les juvéniles mais pas trop Le jeune est l'avenir de la TMP. Virgin 17, NRJ 12, W9 et NT1, à la programmation musicale, éclectique et ciblée sur les 12-25 ans, ont gagné leur droit d'entrée.

-Les outsiders Direct 8 (groupe Bolloré) et surtout le projet du cinéaste Luc Besson, EuropaCorp TV. La seule vraie originalité de la sélection. Un projet « 100 % cinéma », promettant courts métrages et nouveaux formats.

-Les déçues Sur les trente-six dossiers déposés, il y a eu un retrait et vingt-deux déçus. LCI s'est vu évincer par ses deux rivales de l'info iTélé et BFM TV. Jean-Claude Dassier, son directeur, avait pourtant parlé d'une « question de survie »... Quant à Gulli, la chaîne pour enfants, le CSA l'a écartée notamment en raison du manque d'études sur « l'adéquation de la TMP » pour les mouflets. Trop d'écrans pour les p'tits n'enfants ?

Mots-clés :

Aucun mot-clé.