Les femmes sont restées peu visibles dans la presse française en 2017

MEDIAS Le rapport est basé sur l’analyse des 1.500 premiers titres de presse française et de 1.500 sites d’informations…

20 Minutes avec AFP

— 

Les femmes toujours peu visibles dans la presse en 2017

Les femmes toujours peu visibles dans la presse en 2017 — Remy de la Mauviniere/AP/SIPA

Une tendance à la baisse… Les femmes sont restées peu visibles dans la presse française l’an dernier, les 1.000 personnalités les plus médiatisées en 2017 n’incluant que 16,9 % de femmes (contre 16,8 % en 2016), selon un rapport de la plateforme Pressedd publié mardi.

>> A lire aussi: L'égalité de salaire entre les femmes et les hommes est maintenant obligatoire en Islande

Faible représentation dans la catégorie « business »

La proportion de femmes dans les personnalités les plus médiatisées est restée loin des niveaux de 2013 (19,2 %) et 2014 (17,3 %), indique Pressedd, dont le rapport est basé sur l’analyse des 1.500 premiers titres de presse française (presse quotidienne nationale et régionale, presse magazine, presse hebdomadaire régionale, professionnelle et spécialisée) et de 1.500 sites d’informations.

C’est dans la catégorie « culture et médias » que les femmes sont le plus citées (47 %) suivie de la catégorie politique (39 %), tandis qu’elles sont très peu représentées dans la catégorie « business » (1 %).

Dans la catégorie « culture et médias », les femmes les plus citées dans la presse en 2017 ont été dans l’ordre : Isabelle Huppert, Kim Kardashian, Beyoncé Knowles, Ariana Grande et Rihanna.

Anne Hidalgo et Ségolène Royal dans le top 100 des personnalités politiques

Dans le top 100 des personnalités politiques, le rapport recense 24 femmes. Troisième de ce top 100, la présidente du Front national Marine Le Pen y côtoie la chancelière allemande Angela Merkel, la Première ministre britannique Theresa May, la maire de Paris Anne Hidalgo et l’ancienne ministre de l’Environnement Ségolène Royal.

Parmi les 41 personnalités de la catégorie « business » présentes dans les 1.000 personnalités les plus médiatisées l’an dernier, le rapport recense seulement deux femmes : la patronne de la FNSEA Christiane Lambert et la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte.