VIDEO. Mort de Johnny Hallyday: Retour sur la folle semaine d'adieux au Taulier

PARTOUT Il y a une semaine, Johnny Hallyday nous quittait et la France commençait son deuil...

Claire Barrois

— 

Des unes de journaux au lendemain de la mort de Johnny Hallyday, le 7 décembre 2017.

Des unes de journaux au lendemain de la mort de Johnny Hallyday, le 7 décembre 2017. — JOEL SAGET / AFP

  • Johnny Hallyday est mort dans la nuit du 5 au 6 décembre.
  • Depuis, les hommages et cérémonies se sont multipliés.
  • Dans les médias, le rockeur a été omniprésent. 
  • Et maintenant, comment la France va-t-elle vivre son deuil ?

Le choc, le déni, la tristesse, la résignation… Cette semaine, la France a vécu en accéléré un certain nombre d’étapes du deuil. La faute à la mort de Johnny Hallyday, rockeur chéri du pays qu’on pensait éternel.

Depuis mercredi, les médias vivent au rythme des hommages au Taulier, et il semble difficile de reprendre une vie normale. Retour sur sept jours de gueule de bois.

Mercredi 6 décembre

La France se réveille, allume son téléphone, la radio, la télévision et se prend la nouvelle en pleine poire : Johnny est mort. On ne peut pas dire qu’on n’avait pas eu de signaux d’avertissement. L’annonce du cancer et les fausses alertes sur les réseaux sociaux nous avaient préparés à l’idée. Mais tout de même. Se dire qu’on entre dans un monde sans Johnny de bon matin, ça fout un coup au moral.

Sa toute première apparition à la TV à 17 ans.. 🖤 #johnnyhallyday

A post shared by Line Renaud (@linerenaudofficiel) on

Et puis, toute la journée, on a le temps de s’y faire en partageant notre malheur. Les réactions s’enchaînent de la part de stars et de proches, plus proches que nous du moins. On se passe du Johnny dans les oreilles, on évoque la possibilité d’un karaoké qui lui soit dédié et on se fait quelques petits kifs en lisant des articles qui nous apprennent des morceaux de sa vie qu’on ignorait jusqu’à présent. « Il existe une quantité d’archives considérable (photos, radio, télé…) qui permettaient d’abreuver les Français en changeant les angles à chaque fois, confirme Patrick Eveno, historien spécialiste des médias. Ce qu’on ne pouvait pas avoir pour d’autres personnages, on l’a eu pour Johnny. »

Jeudi 7 décembre

Il est bien mort. D’ailleurs tous les journaux affichent son visage en une, avec un jeu de mots (plus ou moins réussi) inspiré d’un de ses titres. Impossible de passer à côté du phénomène. « Entre les réseaux sociaux et les médias d’info en continu, on a accès à beaucoup plus de médias maintenant, estime Patrick Eveno. Il y a beaucoup plus de possibilités d’être tenu en haleine. »

Et vient l’attente. Quand, comment le Taulier va-t-il être enterré ? Va-t-il y avoir un hommage national ? Si oui, de quelle ampleur ? A 18 heures, Sébastien Farran, le manager de Johnny, et Michel Delpuech, le préfet de Paris, donnent les détails de l'« hommage populaire » annoncé par l’Elysée lors d’une conférence de presse. On a enfin des réponses.

>> A lire aussi : Hommage à Johnny Hallyday: Convoi de bikers, 1.500 policiers... Tous les détails de l'hommage populaire prévu samedi

Vendredi 8 décembre

Retour à l’attente, maintenant qu’on sait tout. Mais, tout de même, on a trouvé de quoi s’occuper. Johnny sera enterré à Saint-Barthélémy, soit, approximativement, à l’autre bout de la Terre. Ce qui commence à faire un peu de remous auprès des fans, qui pensaient avoir un lieu pour se recueillir auprès de leur idole.

>> A lire aussi : Enterrement de Johnny Hallyday: Où se recueillir si on ne peut pas se rendre à Saint Barth?

Certains essaient de lancer un début de mobilisation, mais rien n’y fait : c’était la volonté de Johnny, il sera donc enterré à Saint-Barthélémy comme prévu.

Samedi 9 décembre

Bon, clairement, c’était pas le jour à prévoir des sorties dans tous les sens. La journée commence à 10h30 devant la télé, avec la cérémonie d’hommage à l’église de la Madeleine, à Paris. Les commentateurs comparent beaucoup cet hommage à celui de Victor Hugo, en 1885. « Il est également comparable à celui du général de Gaulle, en 1970 », rappelle Patrick Eveno. Au départ, il n’y avait que les journaux, puis la télévision et la radio officielles se sont ajoutées au second hommage, et aujourd’hui les réseaux sociaux complètent le dispositif. »

« La cérémonie a rassemblé 15 millions de téléspectateurs toutes chaînes confondues, soit plus que la finale de l’Euro-2016 où la France a été battue par le Portugal, rappelle Patrick Eveno. C’est vraiment la France populaire, ce que Macron a compris puisqu’il a pris en compte l’émotion populaire. » Six heures plus tard, on pense qu’il faut peut-être manger un bout. Le temps de prendre une petite douche, de vérifier que rien n’a bougé dans la maison, et il est temps de se plonger dans le prime spécial Johnny de Danse avec les stars.

Dimanche 10 décembre

La dépouille de Johnny et ses proches s’envolent pour Saint-Barthélémy. Heureusement, sur France 3, les archives de Johnny rendent notre après-midi plus légère en nous faisant croire qu’il est encore un peu vivant.

Selon le spécialiste des médias, les médias en ont fait beaucoup, « mais moins que lors des attentats contre Charlie Hebdo et grande marche républicaine. »

Lundi 11 décembre

Johnny est enterré dans l’intimité, mais on suit tout de même tous les moments importants de la cérémonie. Ses deux plus jeunes filles, Jade et Joy, ne participent pas à l’inhumation.

Laeticia, restée digne pendant l’hommage public, craque enfin. Et nous, on ne sait plus quoi faire. Sylvie Vartan pousse un cri d’amour en affirmant regretter que Johnny soit enterré « si loin de nous tous qui l’aimons tant ».

>> A lire aussi : Johnny Hallyday: La fin d’un culte, le début d’une religion?

Mardi 12 décembre

Le pèlerinage sur la tombe de Johnny, à Saint-Barth, a commencé. En métropole, les rumeurs sur la vente de la maison de Marnes-la-Coquette, où le rockeur a rendu son dernier souffle, vont bon train.

Bonjour la vie!

A post shared by Helene Darroze (@helenedarroze) on

Il ne nous reste plus qu’à attendre la sortie de l’album que la star était en train d’enregistrer, encore quelques jours avant sa mort. Il est prévu pour 2018, mais difficile de croire que les nouvelles chansons de Johnny mettront du baume au cœur de ses fans, inconsolables.