Crise à France Télévisions: La motion de défiance contre Delphine Ernotte adoptée à une majorité écrasante

VOTE Alors qu’un préavis de grève a été déposé pour ce mercredi, la politique de la présidente du groupe est désapprouvée par près de 84 % des votants…

20 Minutes avec AFP

— 

La présidente de France Televisions Delphine Ernotte photographiée le 5 décembre 2017 à Paris.

La présidente de France Televisions Delphine Ernotte photographiée le 5 décembre 2017 à Paris. — AFP

Delphine Ernotte de plus en plus sous pression. Les journalistes des rédactions nationales de France Télévisions ont approuvé ce mardi à une majorité écrasante, soit 84 % des votants, une motion de défiance à l’encontre de la présidente du groupe, ont annoncé les Sociétés des journalistes (SDJ) de l’entreprise publique.

>> A lire aussi : Crise à France Télévisions: Un préavis de grève déposé pour mercredi prochain «pour l'honneur du service public»

La motion visait à protester contre une baisse en 2018 des moyens et des effectifs alloués à l’information sur les chaînes du service public. Sur les 879 journalistes concernés par cette consultation, 69 % ont pris part au vote ; et parmi les votants, 83,77 % ont approuvé la motion, 8,95 % l’ont rejetée et 7,28 % ne se sont pas prononcés, selon les chiffres communiqués par les SDJ. Toute la journée de mardi, jusqu’à 19 heures, les journalistes de France Télévisions votaient sur une possible motion de défiance contre leur dirigeante.

Les Sociétés des journalistes (SDJ) des rédactions nationales de France Télévisions ont organisé le scrutin pour dénoncer « une attaque inédite contre l’information du service public ». Les syndicats CGT, FO et SNJ de France Télévisions avaient auparavant déposé un préavis de grève de 24 heures pour mercredi « contre la situation dramatique que les salariés risquent d’affronter » et « pour l’honneur du service public ».