« Johnny il donne, il est généreux », témoigne Jean-Pierre Raffarin dans cette interview accordée à BFM TV en 2013.

L’ancien Premier ministre voue en effet une véritable passion pour le chanteur depuis son plus jeune âge. Il exprime cet amour inconditionnel pour son idole branche à la main, en guise de micro, et fredonne même quelques notes de la célèbre chanson « Que je t’aime ».

Depuis toujours

« Jean-Pierre était un très grand fan, il prenait souvent le micro aux universités d’été et on l’accompagnait », raconte Marielle de Sarnez, député MoDem, pour Le Point. Le jeune Raffarin, alors âgé de 20 ans, n’hésitait pas à prendre le micro. Mais le vrai cette-fois ci.

Chemise grande ouverte, « pattes d’eph' », penché sur le micro à la Johnny, l’ancien Premier ministre ne cachait pas son amour pour le chanteur.

Salut les copains à la radio

En 1969, lorsqu’il rentrait au foyer familial à Châtelaillon (Charente-Maritime), l’étudiant branchait son transistor afin d’écouter l’émission radio de l’époque : Salut les copains. A ce moment-là, Johnny Hallyday est premier depuis onze semaines dans les hit-parades avec son tube Que je t’aime, celui que préfère Jean-Pierre Raffarin.

« On a grandi avec lui, alors, quand on l’a vu pendant la campagne, c’était incroyable. On allait à ses concerts. On était tous très Johnny », a déclaré Raffarin à la presse, particulièrement ému.