Le numéro de portable « anti-relou »  n’aura tenu que trois jours. Ce service, destiné à décourager les auteurs de harcèlement, a subi une « une attaque  » coordonnée sur le forum 18-25 du site Jeuxvideo.com, soit l’envoi de quelque « 20.000 messages d’insultes », obligeant Clara Gonzales et Elliot Lepers, les créateurs service, à fermer temporairement la ligne.

« Des gens dont la maturité cérébrale n’a visiblement pas excédé le stade embryonnaire »

Ces derniers ont également été victimes d’« une campagne de harcèlement ». « Plusieurs dizaines de messages de haine, et notamment des menaces de mort » ont été publiées sur Twitter et d’autres plateformes. L'information n’a pas échappé à  la chroniqueuse d’Europe 1 Nadia Daam, qui a consacré son « Coup de patte » ce mercredi à ces trolls antiféministes.

Elle a rappelé les faits et donné sa définition du forum 18-25 de Jeuxvideo.com : « C’est un forum qui, comme son nom ne l’indique pas, ne traite pas tellement de jeux video et n’est pas vraiment alimenté par des personnes âgées de 18 à 25 ans mais par des gens dont la maturité cérébrale n’a visiblement pas excédé le stade embryonnaire ». Un forum qu’elle qualifie de « poubelle à déchets non recyclables ».

La chroniqueuse estime que ce forum s’est donné pour mission de « harceler, menacer, et décourager la moindre initiative féministe » et rappelle qu’ils ont mené un « raid pour saturer la ligne » du numéro « anti-relou ». « A ce stade de bêtise crasse et de malveillance, il faudrait songer sérieusement à léguer leurs cerveaux à la science pour qu’on sache un jour comment il est possible de rester en vie en étant aussi con », commente-t-elle.

Elle rappelle également que Cédric Page, le directeur général Gaming chez Webedia, la société éditrice du site Jeuxvideo.com, a été alerté de l’affaire et considère qu’il s’agit là de « l’expression de la jeunesse ».

Une avalanche de commentaires haineux

La chroniqueuse d’Europe 1 s’est bien évidemment attiré les commentaires haineux des trolls antiféministes qu’elle a dénoncés. Des commentaires d’une violence inouïe, ou le sexisme se mêle allègrement au racisme.

« Est-ce cela que vous appelez "la jeunesse qui s’exprime" ? », a-t-elle interpellé Cédric Page, le directeur général Gaming chez Webedia.

Sa chronique fait l’objet d’un post sur le forum en question, qui a suscité plus d’une quarantaine de pages de commentaires. Dans ces commentaires, certains membres du forum s’insurgent contre le fait que la chroniqueuse mette « tous les forumeurs 18-25 dans le même sac ». Un membre estime même que Nadia Daam n’« a pas tort. Si ça vous énerve autant, c’est que vous vous sentez concerner. Il n’y a que la vérité qui fait mal ».

L’immense majorité des commentaires est sexiste. Nadia Daam y est qualifiée de « castratrice en puissance », elle est aussi insultée et menacée.

>> Pour se rendre compte de la violence des commentaires,n'hésitez pas à lire les commentaires sur le post

Les trolls antiféministes du forum 18-25 de Jeuxvidéo.com assument pleinement leur position idéologique. « Alors, certes, ce "troll" du numéro féministe n’est pas la chose la plus intelligente que les gens d’ici aient déjà faite, mais c’est en réalité le fait que cela s’inscrit dans une démarche anti-féministe plus générale qui les frustre ainsi, d’où cette haine contre nous », analyse l’un d’eux.

« On une dent contre la cause féministe à l’heure actuelle »

« Si on sature le numéro à la base, c’est qu’on a une dent contre la cause féministe à l’heure actuelle qui détruit l’homme blanc », assène un autre membre. « Ce forum car c’est l’un des derniers lieux non gangrenés par la bien-pensance ambiante. Ces mêmes gens qui, par lâcheté d’esprit et/ou stupidité, se laissent porter par toutes les tendances sociétales cancéreuses actuelles : féminisme à outrance, égalitarisme exacerbé, immigrationnisme de masse, etc. », écrit encore un autre.

Un autre ne comprend pas l’ampleur du problème : « Le forum a fait pire, je ne comprends pas pourquoi cette affaire va jusqu’à la télé et à la radio. »

En plein scandale Harvey Weinstein, grâce à sa chronique, Nadia Daam a bien piégé ces trolls antiféministes. Nul doute que les associations féministes ont encore du pain sur la planche !