Mardi dernier la Société des Journalistes du magazine l’Etudiant a publié un communiqué sur son compte Twitter, s’inquiétant pour l’avenir de la rédaction.

En cause, de nouvelles directives auraient été menées sans que la rédaction en soit informée. Ainsi depuis la rentrée de septembre, le mensuel français spécialisé dans la formation, les métiers et les études, n’est plus en vente en kiosque et le prix en ligne a augmenté de 40 %. Des mesures qui inquiètent l’équipe de journalistes. « En outre, dans cette période d’instabilité, plusieurs événements nous font craindre une porosité entre des activités de presse et de communication. »

Des informations inexactes selon la direction 

La direction s’est alors exprimée mercredi dans un communiqué de presse en expliquant notamment que la disparition du magazine dans les kiosques avait été décidée « afin de répondre et de nous adapter aux usages numériques de notre public de 986.000 lecteurs ». Une décision qui aurait été « annoncée à tous au printemps dernier et figure par ailleurs dans l’ensemble des outils de communication externe paru en mai 2017 ».

Mais ils se veulent tout de même rassurants en affirmant qu « un arrêt de diffusion en kiosque et un positionnement sur un canal numérique ne remet en rien en cause le fonctionnement de la newsroom, ni l’exigence de qualité qui lui est demandée. »