Photo du soldat et de la petite fille à Saint-Martin: «Ce n'est pas de la com' pro ou anti je ne sais qui»

MISE AU POINT Le journaliste de Franceinfo Matthieu Mondoloni est revenu sur la photo qu’il a prise d’un militaire avec une petite fille dans les bras à Saint-Martin…

Claire Barrois

— 

Un militaire néerlandais apporte de l'eau à des enfants sur l'île de Saint-Martin.

Un militaire néerlandais apporte de l'eau à des enfants sur l'île de Saint-Martin. — Carlos Giusti/AP/SIPA

Le 11 septembre, le journaliste de Franceinfo Matthieu Mondoloni publiait une photo d’un soldat français réconfortant une petite fille, à Saint-Martin.

Alors que les secours ont été accusés par certains d’avoir tardé à arriver après le passage de l’ouragan Irma, le reporter a reçu des messages qui l’accusaient de défendre l’armée au détriment des habitants de l’île. Ce que le journaliste a tenu à démentir sur son compte Twitter.

Une photographie véhiculant une « mentalité de colon »

Cette photo pleine de tendresse a très vite été commentée et partagée sur les réseaux sociaux parce qu’elle véhicule un message fort de tendresse et d’humanité. Et pourtant, parmi toutes les réactions attendries, certains ont vu une photo posée servant à faire la communication de l’armée ou véhiculant une « mentalité de colon », avec un « gentil militaire blanc venu sauver un bébé noir ». Des accusations que Matthieu Mondoloni n’a pas supportées.

Ayant découvert l’ampleur qu’a prise sa photo assez tardivement, le journaliste a réagi par un thread (une suite de tweets) dans lequel il explique qu’il n’a fait que son métier de journaliste, et que cette image exprime une réalité à aucun moment mise en scène. Le mieux, c’est de lire directement ce qu’il en dit.

Matthieu Mondoloni répond à ceux qui lui reprochent d'avoir servi la communication de l'armée.
Matthieu Mondoloni répond à ceux qui lui reprochent d'avoir servi la communication de l'armée. - Capture d'écran / Twitter / Matthieu Mondoloni