VIDEO. Attentats en Catalogne: Alain Marsaud quitte le plateau de BFMTV après une altercation

MEDIAS L’homme politique n’a pas supporté la réponse cinglante d’Anthony Bellanger concernant ses propos sur l'« islamisme » et l'« islamofascisme »…

F.F.

— 

Alain Marsaud à l'Assemblée nationale le 12 octobre 2016.

Alain Marsaud à l'Assemblée nationale le 12 octobre 2016. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Bonne ambiance sur BFMTV vendredi soir. Alain Marsaud a quitté le plateau de la chaîne après une altercation avec le journaliste Anthony Bellanger concernant les termes d'« islamisme » et d'« islamofascisme » pendant un débat sur les attentats en Catalogne.

L’ancien chef du service central de lutte antiterroriste au parquet de Paris a surpris tout le monde en ignorant une question du présentateur sur la coopération internationale et en affirmant que durant les derniers jours, « à aucun moment on a entendu le mot d’islamo-fascisme, d’islam intégriste […] On n’a pas osé nommer l’ennemi ! » Malaise sur le plateau.

Le député Les Républicains reprend : « Que ce soit les journalistes comme les responsables politiques, pas un seul en deux jours n’a dit qu’on était en présence d’attentats islamistes. Mais on a peur de quoi bon sang ? »

« Vous dites absolument n’importe quoi »

Lorsque les deux journalistes animant le débat lui font remarquer que les médias ont bien indiqué que le groupe djihadiste Daesh avait revendiqué l’attentat de Barcelone, Alain Marsaud s’insurge : « On dit que c’est l’Etat islamique qui revendique point à la ligne. Mais on ne parle pas d’islamisme. »

Anthony Bellanger, ancien directeur de l’information de Courrier international et chroniqueur sur France inter lui répond alors franchement : « Vous dites absolument n’importe quoi. D’une part, tout le monde sait que ce sont des attentats islamistes. Et deuxièmement, les journalistes ne sont pas là pour dire ce qu’ils pensent ou ce qu’ils veulent ou ce que vous voudriez. Ils sont là pour dire les choses telles qu’elles sont. (…) Vous êtes tout à fait libre de faire le commentaire que vous voulez, et ils sont tout à fait libres de faire leur métier. »

Alors que les animateurs tentent de poursuivre l’émission, Alain Marsaud décide de quitter le plateau. « Si c’est pour me traiter comme ça vous pouvez continuer sans moi », dit-il avant de partir.