Le siège de France Télévision à Paris.
Le siège de France Télévision à Paris. - JPDN/SIPA

France Télévision va mieux, du moins financièrement. Le groupe audiovisuel public a annoncé des comptes à l’équilibre pour la deuxième année consécutive avec un bénéfice net de 2,4 millions d’euros, dans un communiqué publié jeudi. Cerise sur le gâteau, un résultat d’exploitation positif de 8,8 millions d’euros, une première depuis 2012. C’est une amélioration de 38,9 millions d’euros par rapport à 2015.

Le groupe explique cette amélioration par les « efforts fournis par l’entreprise et ses collaborateurs » et une augmentation des ressources publiques de 26 millions d’euros.

Des postes en moins et des ressources publicitaires en hausse

France Télévision, qui ne diffuse plus de publicité après 20 heures, dispose d’un Contrat d’objectifs et de moyens (2016-2020) avec l’Etat qui doit augmenter sa dotation de 63 millions d’euros jusqu’en 2020. De son côté, le groupe doit supprimer 500 équivalents temps plein sur cette période. L’an dernier, il s'en était déjà séparé de 92 par rapport à 2015, malgré le lancement de franceinfo :. Ce sont 650 équivalents temps plein qui ont été supprimés depuis 2012.

>> A lire aussi : Mélenchon refuse de prendre part au débat sur France 2, Macron va dans son sens

Pour la première fois depuis 2012, France Télévision a atteint ses objectifs de ressources publicitaires à 345 millions d’euros. Elles ont augmenté de 13 millions d’euros par rapport à 2015, soit 4 %, une jolie performance alors que le marché publicitaire n’a progressé que de 0,4 %. Enfin, les filiales commerciales contribuent aussi au résultat positif, notamment la filiale de production interne MFP.

Mots-clés :