Quand une intervenante de BFMTV estime qu'Obama est «musulman dans son cœur»

MALAISE « Obama franchement il fait partie des gens qui détestent l’Amérique », a-t-elle avancé...

C. Ape.

— 

L'auteur et essayiste Evelyne Joslain sur le plateau de BFMTV

L'auteur et essayiste Evelyne Joslain sur le plateau de BFMTV — Capture d'écran BFMTV

« Allez, on va changer de sujet. » Le malaise était perceptible sur le plateau de BFMTV ce vendredi, alors que la chaîne couvrait l’investiture de Donald Trump. Sur le plateau, plusieurs intervenants dont l’auteure et essayiste pro-Trump Evelyne Joslain.

« Obama franchement il fait partie des gens qui détestent l’Amérique », a-t-elle lancé dans un premier temps, provoquant la surprise des autres personnes présentes sur le plateau. « Il a servi son idéologie mais pas l’Amérique », a-t-elle estimé. Face aux réponses des autres invités, qui lui soulignent que le pays est loin d’être en déclin et que le chômage n’est pas très important, elle répond : « Le chômage n’est pas très important parce que vous croyez aux statistiques. »

Des « propos inacceptables »

Elle poursuit en remettant en cause son amour pour les Etats-Unis. « Je remets en cause son patriotisme et sa dévotion à l’église qu’il fréquentait. Je pense qu’il était en désaccord avec lui-même sur beaucoup de choses. Je pense qu’il était plus musulman dans son cœur que chrétien. Il n’a pas voulu prononcer le terme d’islamisme radical, ça lui écorchait les lèvres. Je pense que dans son cœur, il est musulman, mais on en a terminé avec lui, Dieu merci », a-t-elle dit avant d’être coupée par le présentateur.

Des propos qui ont choqué les internautes.

Hervé Béroud, directeur général de BFMTV, a dénoncé des « propos inacceptables ». « Ce sont des propos scandaleux, a-t-il dénoncé auprès de BuzzFeed News. On lui a demandé immédiatement de quitter le plateau. Elle nous a été recommandée par les "Republicans Overseas" puisqu’on cherchait à avoir une sensibilité pro-Trump sur le plateau. C’était une mauvaise recommandation. Pour nous ce sont des propos inacceptables sur notre antenne. On les condamne fermement. »