La rédaction d’iTélé est toujours dans l’impasse. Myriam El Khomri reçoit lundi trois syndicats de la chaîne, dont la rédaction, enlisée dans un conflit avec la direction du groupe Canal +, s’apprête à entamer une quatrième semaine de grève, un record dans l’audiovisuel privé. La ministre du Travail et du Dialogue social « recevra lundi à 16h30 au ministère les organisations syndicales mobilisées dans le conflit », a fait savoir samedi le ministère du Travail.

>> A lire aussi : iTélé: Cagnotte, «vifs débats»... Comment s'organise la rédaction dans cette grève qui dure

Il s’agit de la première rencontre entre un membre du gouvernement et des représentants des salariés de la chaîne privée, en grève depuis le 17 octobre pour réclamer notamment le départ de l’animateur controversé Jean-Marc Morandini.

El Khomri souhaite faire le point

La ministre a « reçu un courrier daté du 2 novembre de trois syndicats, la CGT, la CFDT et un syndicat libre (+ Libres, syndicat autonome des salariés du groupe Canal +), et elle a souhaité les entendre pour faire le point », a expliqué le ministère, sans préciser le contenu de la lettre.

La même invitation sera lancée prochainement à la direction de Canal +, a ajouté l’entourage de la ministre. La rédaction d’iTélé, deuxième chaîne d’info de France, est en conflit avec la direction depuis l’arrivée de l’animateur Jean-Marc Morandini, mis en examen « pour corruption de mineur aggravée », et réclame, outre son départ, une charte éthique, un projet éditorial précis et des moyens accrus.

>> A lire aussi : Après Jean-Marc Morandini, à quoi pourrait ressembler la future grille d'iTélé?

300 personnes réunies en soutien des salariés

Vendredi, une nouvelle rencontre entre grévistes et dirigeants d’iTélé n’a apporté aucune « avancée concrète », selon les salariés qui ont à nouveau reconduit leur grève jusqu’à lundi par 83 % des voix (88 favorables, 8 contre, 10 abstentions).

Ce même jour, date à laquelle la chaîne a fêté ses 17 ans, près de 300 personnes se sont réunies devant l’immeuble d’iTélé pour soutenir les salariés.