Hulk Hogan en 2015.
Hulk Hogan en 2015. - AR4/WENN.COM/SIPA

La somme pourrait ruiner cet empire. Gawker, l'un des pionniers des médias 100% Web, a été condamné vendredi à payer 115 millions de dollars au célèbre catcheur Hulk Hogan, dont il avait diffusé une vidéo en compagnie intime de l'épouse d'un ami.

Les six jurés ont conclu que Gawker avait violé la vie privée de Hulk Hogan en publiant en 2012 cette vidéo d'une minute 41 secondes dans laquelle ils ont des relations sexuelles pendant 9 secondes.

Les jurés ont délibéré pendant six heures au terme d'un procès au civil de deux semaines devant un tribunal de St Petersburg, en Floride (sud-est). Le catcheur, âgé de 62 ans, avait estimé que cette vidéo violait sa vie privée et l'humiliait. La vidéo a été vue sept millions de fois, selon l'avocat de Hogan.

Gawker va  faire appel

Le fondateur du site, Nick Denton, a indiqué qu'il ferait appel. En 2014, Gawker Media a réalisé un bénéfice de 6,5 millions de dollars pour un chiffre d'affaires de 44 millions de dollars. Les avocats du groupe ont tenté d'utiliser le 1er amendement sur la liberté d'expression et la liberté de la presse, notamment en expliquant que la vidéo avait un intérêt d'actualité car le catcheur parlait souvent de ses exploits sexuels. Ils ont également minimisé la somme générée par l'article, qu'ils estiment à 11.000 dollars.

Aujourd'hui à la retraite, Hulk Hogan figure parmi les plus célèbres catcheurs américains.Reconnaissable à son bandana sur le front et sa moustache, son vrai nom est Terry Bollea.

Il a expliqué durant le procès que son ami, partisan d'un mariage ouvert, souhaitait que sa femme ait des relations sexuelles avec lui. Hulk Hogan avait finalement accepté. Il affirme qu'il ne savait pas que leur rencontre serait filmée, ce que disputent les avocats de Gawker. Leur requête pour faire témoigner «l'ami» avait été rejetée par le juge. Ils pourront retenter leur chance en appel.

Mots-clés :