Stéphane Le Foll dans les locaux de BFMTV.
Stéphane Le Foll dans les locaux de BFMTV. - Canal+

Un gros coup de gueule contre BFMTV. Dans un contexte de relations tendues entre la chaîne et le gouvernement, Stéphane Le Foll, invité pour une interview, a profité de son passage dans les locaux du média d’information en continu pour manifester sur un ton très direct son mécontentement au patron du groupe NextRadioTV, Alain Weill. Motif de l’ire du porte-parole du gouvernement : ses déclarations lors d’un déplacement à Laval, recueillies par une journaliste de BFMTV, n’auraient pas été diffusées.

A peine entré dans le bâtiment, Stéphane Le Foll laisse éclater sa colère, un moment capté par les caméras de Canal +, qui réalisaient un reportage sur Alain Weill. Le PDG, qui s’oppose au passage de LCI à la TNT gratuite, reproche lui au gouvernement de vouloir affaiblir BFMTV.

>> A lire aussi : « BFMTV dérange le pouvoir », assure le PDG de NextRadioTV

« Je voudrais juste poser une question. J’en profite », commence le ministre en montrant la caméra de la chaîne cryptée. Il expose ses doléances : « Quand je vais en déplacement à Laval, je suis interviewé par BFM. [Mais au final], le reportage de BFM c’est : il n’y a pas de ministre en déplacement, il n’y a même pas une image ni un son, et par contre, c’est normal, le patron de la Fédération départementale de l’agriculture lui, il a droit à son interview et tout ça. »

« Je l’ai dit à votre journaliste, je lui ai dit mais vous vous foutez de moi »

Sous l’œil des caméras, Stéphane Le Foll continue sa soufflante : « Je vous le dis, je trouve que pour une chaîne comme vous, ne même pas mettre la réponse à une question posée, c’est pas respecter le ministre. » « Je l’ai dit à votre journaliste, je lui ai dit mais vous vous foutez de moi, ajoute-t-il. Vous me prenez vraiment pour un con hein. »

>> A lire aussi : François Hollande « déteste » BFMTV ? Alain Weill et l’Elysée démentent

Dans les couloirs, l’engueulade se poursuit : « Enfin quand même, je suis pas le syndicaliste du coin, je suis pas n’importe quoi. » « Je suis pas content moi. Et si je suis venu ce matin c’est pour le dire », lâche encore le porte-parole du gouvernement avant de rentrer dans le studio.

Invité sur le plateau du Supplément lors de la diffusion du reportage, Alain Weill affirme que Stéphane Le Foll s’était trompé, et qu’il a envoyé au ministre, quelques minutes après, une capture d’écran de son interview.

La séquence complète :

Alain Weill contre le pouvoir - Le Supplément du 31/01

Mots-clés :