Les cloches de Notre-Dame, le Panthéon, ... autant d'entorses à l'esprit Charlie...
Les cloches de Notre-Dame, le Panthéon, ... autant d'entorses à l'esprit Charlie... - Photomontage 20 Minutes

On se rappelle du malheureux nageur français Amaury Leveaux qui, en mémoire de Nelson Mandela, cite son célèbre... «I have a dream»! Tant pis si ce discours-là avait été prononcé par Martin Luther King. Les journalistes de Charlie Hebdo n’ont pas été confondus avec d’autres. Mais les hommages qui leur ont été rendus ont parfois oublié que Charlie Hebdo est un journal fondamentalement anticlérical et antimilitariste. La preuve.

1. On a prié devant le siège du journal

De nombreuses personnes sont venues se recueillir devant le siège de Charlie Hebdo. Parmi lesquels des imams et des religieuses. Même le Pape a adressé ses prières à Charlie…

2. On a invité des fossoyeurs de la liberté de la presse à défiler à Paris

Parmi les chefs d’Etat venus marcher à Paris dimanche 11 janvier, Viktor Orban premier ministre d’un pays, la Hongrie, où les journalistes ont fait une grève de la faim pour protester contre des lois liberticides pour les médias. Reporters sans frontières s’est «indigné» de la présence de représentants de l’Egypte, la Russie, la Turquie, l’Algérie ou les Emirats arabes unis, respectivement 159e, 148e, 154e, 121e, 118e sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse.

3. On a demandé à faire entrer les caricaturistes au Panthéon

Alors que ces artistes avaient ce genre d'honneurs en horreur, il y a eu la requête faite par Jeannette Bougrab, la compagne de Charb, sur les plateaux télé. Aurélie Filippetti a enfoncé le clou dans une tribune dans Libération et plusieurs pancartes «Cabu au Panthéon» ont également été aperçues dans les rassemblements.

4. On a fait retentir les cloches de Notre-Dame

Charlie Hebdo soutenait les Femen, poursuivies pour avoir touché aux cloches de Notre Dame. Le glas a pourtant retenti sur le parvis parisien à la mémoire des victimes des attentats.

5. On a rendu hommage aux victimes avec les honneurs militaires aux Invalides

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé qu'une cérémonie rendrait hommage aux victimes avec les honneurs militaires dans la cour des Invalides, à Paris, soit à deux pas du tombeau de Napoléon. Elle devrait se tenir ce lundi ou ce mardi.

Mots-clés :