Les dessinateurs Tignous (g), Charb (c) et Cabu au siège de Charlie Hebdo à Paris, le 15 août 2011
Les dessinateurs Tignous (g), Charb (c) et Cabu au siège de Charlie Hebdo à Paris, le 15 août 2011 - Miguel Medina AFP

A 11h25 mercredi matin, deux hommes au moins ont fait irruption dans les locaux de Charlie Hebdo et ouvert le feu avec des armes de guerre. Douze personnes en tout sont mortes au cours de l'attaque. 20 Minutes fait le point sur les victimes de l'attentat.

>> Tout le déroulé des événements heure par heure sur 20minutes.fr

Frédéric Boisseau, agent d’entretien

Selon le procureur de la République de Paris, François Molins, les deux assaillants ont demandé «à deux hommes de maintenance se trouvant à l'accueil, donc à l'entrée dans les locaux, où se situaient précisément les locaux de Charlie Hebdo, puis ils [ont ouvert] immédiatement le feu et [tué] l'un d'eux».

  • Deux policiers

Franck Brinsolaro, brigadier au service protection

Les deux hommes ont ensuite ouvert «le feu en rafales» et tué 10 personnes, parmi lesquelles figurait le policier du service de protection des personnalités affecté à la protection de Charb.

Ahmed Merabet, policier du 11e arrondissement

Ce policier de 42 ans était membre de la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement, d'après le Figaro. Les assaillants l'ont assassiné après leur attaque contre le journal, alors que le policier patrouillait dans le quartier.

  • Huit dessinateurs et journalistes

Cabu

Le caricaturiste de 75 ans assurait la direction artistique de l’hebdomadaire satirique.

>> Lire le portrait de Cabu

Charb

Le dessinateur et journaliste français de 47 ans, directeur de Charlie Hebdo, avait été confronté ces dernières années à des polémiques et des menaces après des unes satiriques et des caricatures sur la religion.

>> Lire le portrait de Charb

>> Charb en images

Philippe Honoré

Honoré est l'auteur du dernier dessin twitté par l'hebdomadaire, quelques instants seulement avant l'attaque. On y voit le chef de l'organisation de l'Etat islamique (EI) Abou Bakr al-Baghdadi présenter ses voeux: «Et surtout la santé!».

>> Lire le portrait d'Honoré 

Tignous

Le dessinateur de 57 ans était une figure centrale du dessin de presse depuis 1980.

>> Lire le portrait de Tignous

Wolinski

Le doyen de Charlie Hebdo, âgé de 80 ans, était l’un de dessinateurs français les plus publiés et les plus prolifiques.

>> Lire le portrait de Wolinski

>> Wolinski en images

Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse

C'est la seule femme parmi les victimes. Elle tenait dans l'hebdomadaire la rubrique «Divan» deux fois par mois. Elle avait publié plusieurs essais, dont Un homme + une femme = quoi ? (Petite Bibliothèque Payot, 2007), rappelle Le Monde.

Bernard Maris

L’économiste iconoclaste de gauche de 68 ans était reconnu pour la qualité de sa pensée et son art de la vulgarisation. «C'était un homme tolérant, bienveillant, amical, bourré d'humour et surtout ne se prenant pas au sérieux», a raconté à l'AFP, manifestement ému, l'éditorialiste des Echos Dominique Seux, qui débattait avec lui chaque semaine sur France Inter.

Actionnaire de Charlie Hebdo depuis 1992, il rédigeait dans l'hebdomadaire satirique chaque semaine une chronique signée «Oncle Bernard», qui «faisait référence» selon Dominique Seux. Et illustrait ses talents de vulgarisateur jusqu'à devenir tellement inclassable qu'il était souvent présenté comme un «journaliste-économiste».

Mustapha Ourad, correcteur

Mustapha Ourad était employé par le journal depuis plus de quinze ans.

  • Un invité de la rédaction

Michel Renaud, fondateur du festival Rendez-vous du carnet de Voyage

Le fondateur du festival clermontois Rendez-vous du carnet de Voyage, Michel Renaud, figure parmi les victimes de l'attentat sanglant, a annoncé le maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi.

«Michel Renaud et le secrétaire général des Carnets de voyage Gérard Gaillard étaient sur place avec Cabu, qui avait été leur dernier invité d'honneur. Il leur avait dit:je vais vous donner un coup de main, on fera quelque chose ensemble pour la prochaine édition», a expliqué Olivier Bianchi, confirmant une information de France Bleu Pays d'Auvergne.

Mots-clés :