Edwy Plenel, le fondateur du site d'information Mediapart, s'est insurgé contre la place accordée à la sortie du livre controversé de Michel Houellebecq Soumission dans les médias, qui en font un «événement politique» plutôt que littéraire.

«Pourquoi Monsieur Houellebecq qui est un romancier se retrouverait comme un évènement politique? Pourquoi serait-il au journal de France 2? Pourquoi serait-il traité comme le porte-parole d'une idée politique? Il devrait être simplement à la rubrique littéraire, dans les chroniques littéraires. Ce sont les médias qui en font un évènement politique avant même d'avoir lu le livre», a-t-il déclaré à l'AFP vidéo.

>>A lire: notre interview de Plenel sur son livre «Pour les musulmans»

«Nous, les journalistes, nous devons nous occuper des faits»

«Un écrivain sort un roman. Un roman, c'est une fiction. Nous, les journalistes, nous devons nous occuper des faits, de la réalité et pas de scénarios futurs, de sortes de cauchemars inventés par un écrivain. Qui plus est, un écrivain dont l'on connaît depuis 15 ans, l'islamophobie, la peur, la haine de l'Islam, des musulmans», a poursuivi Edwy Plenel.

«On est en train de construire un épouvantail»

«Quand on dit qu'une religion est une menace, est un danger, quand on parle des musulmans en bloc, en les essentialisant, et bien, on est en train de construire un épouvantail et cet épouvantail est un appel à mettre la France en guerre avec elle-même, avec une partie de son peuple», a-t-il jugé, interpellant ceux qui «oublient les règles professionnelles et les valeurs démocratiques» du journalisme.

Mardi soir lors de l'émission «C à vous» sur France 5, Edwy Plenel s'en est directement pris à l'animateur de la matinale de France Inter, Patrick Cohen, lui reprochant de recevoir mercredi matin sur son antenne Michel Houellebecq. «Vous faites un évènement politique d'un livre qui est une fiction islamophobe», a-t-il lancé à Patrick Cohen, accusant à nouveau certains médias de donner à Michel Houellebecq «une tribune». «Orwell ou Lovecraft ont fait des fictions d'anticipation qui étaient aussi fondées sur la peur et on n'aurait pas dû les publier ou les recevoir?», a rétorqué Patrick Cohen.

Mi-septembre, Edwy Plenel a publié un livre-plaidoyer Pour les musulmans (La Découverte) en forme de pamphlet contre ceux qui, à ses yeux, les stigmatisent.

 «Une publicité pathétique» selon ​l'Observatoire national contre l'islamophobie

​L'Observatoire national contre l'islamophobie au sein du Conseil français du culte musulman (CFCM) a déploré « la publicité pathétique faite dans les médias au dernier roman de l'islamophobe endurci Michel Houellebecq ». « Susciter des "pseudo-débats" dans les médias sur l'arrivée hypothétique au pouvoir dans un proche avenir d'un parti musulman - hypothèse fantaisiste avancée dans le livre de Michel Houellebecq - ne peut que favoriser l'expansion de sentiments islamophobes au sein de la société française», estime cette composante du CFCM, l'instance de représentation religieuse de la première communauté musulmane d'Europe, forte de 4 à 5 millions de croyants.