«L'argent n'a jamais été mon moteur mais j'ai peur du lendemain, c'est viscéral», confie Valérie Trierweiler dans Merci pour ce moment. L’ex-première dame n’a plus vraiment à s’inquiéter. Son best-seller va lui permettre de gagner entre 1,3 et 1,7 million d’euros. Le revers de la médaille? La journaliste de Paris Match n’a pas gagné en popularité. Loin de là.

Selon une enquête réalisée par YouGov pour le Huffington Post et iTélé sur 1007 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, seulement 17% des Français ont une bonne image de Valérie Trierweiler. Au moment de la parution de son livre en septembre, ils étaient 25% à l’exprimer. L’image de l’ex-compagne de François Hollande, déjà sévèrement jugée par les Français il y a trois mois, s’est donc dégradée.

Une tournée médiatique désapprouvée

Ses confessions sur sa romance avec François Hollande n’ont pas été au goût de tous. Et sa tournée promotionnelle pour Merci pour ce moment à l’étranger écorne encore un peu plus son image dans l’Hexagone. Près des deux tiers (64%) des personnes interrogées par YouGov «désapprouvent la décision de Valérie Trierweiler de promouvoir à l'étranger son livre sur sa relation avec le président de la République».

«Les sympathisants de gauche ont la rancune encore plus tenace que ceux qui soutiennent la droite ou l’extrême droite», écrit le Huffington Post: 24% des sympathisants UMP et 26% des sympathisants FN ont une bonne image de l’ex-première dame contre 14% pour les sympathisants du PS ou d’Europe Ecologie Les Verts.