Le débarquement, ça se tweete !

0 contributions
Publié le 5 juin 2014.

WEB - Sur Twitter, suivez le débarquement comme si vous y étiez...

Louis Castel est un français engagé dans l’armée américaine, au sein de la 29e division du général Gerhardt. Depuis le 19 décembre dernier, ce jeune GI de 24 ans partage son quotidien de 1944 sur Facebook et Twitter. Louis Castel n’a jamais existé. Il est le pur produit de l’imagination du Mémorial de Caen qui, pour l’occasion, a décidé de raconter le débarquement de l’intérieur au travers de ce personnage fictif mais largement inspiré de l’histoire de Bernard Dargols, vrai soldat français embarqué dans l’armée américaine en 44. 

«Quand, il y a deux ans, nous avons commencé à réfléchir à une façon originale de raconter la bataille de Normandie, nous nous sommes dit que les réseaux sociaux étaient un bon support. Notamment pour toucher les plus jeunes, ce qui est l’une de nos missions ici», raconte Franck Moulin, directeur de la communication du Mémorial de Caen. Rapporter de simples faits eut été laborieux.

Un live tweet minute par minute à partir de 2h30 du matin 

Alors l’idée a surgi de faire vivre le débarquement «à hauteur d’homme», comme si l’internaute vivait les évènements en temps réel. Depuis plusieurs mois, Louis Castel raconte donc ses entraînements intensifs dans le Sud de l’Angleterre, les soirées au mess, sa nostalgie de la France, ses amitiés et son amour pour Helen. Jusqu’à ce fameux D-Day, jour où il s’apprête à débarquer sur Omaha Beach.

«A partir de 2 h 30 du matin, ce vendredi, les tweets vont s’intensifier et les internautes vont pouvoir vivre heure par heure puis minute par minute le Jour J aux côtés de Louis Castel», explique Franck Moulin, enthousiaste. Une réussite pour le Mémorial de Caen puisque Louis Castel a plus de 22 000 fans sur Facebook et près de 5 000 followers sur Twitter. «Beaucoup de jeunes nous suivent et certains profs ont monté des projets pédagogiques avec leurs classes autour de lui», ajoute Franck Moulin.

Archives d’époque sur le fil de France Info

Pari gagné, donc, pour l’équipe de communication du Mémorial qui a travaillé d’arrache-pied pour alimenter ce fil twitter: «Nous avons œuvré en étroite collaboration avec nos trois historiens maison, spécialistes de la bataille de Normandie et de l’histoire sociale et culturelle de l’époque ainsi qu’avec nos archivistes pour illustrer au plus près, avec des photos et des objets d’époque, la vie d’un jeune soldat en 1944», explique Franck Moulin. Les internautes sont non seulement au rendez-vous, mais il se sont attachés au personnage de Louis. Depuis quelques jours, ils lui écrivent des messages d’encouragement et de soutien comme s’il existait. Le jeu fonctionne.

Sur France Info aussi, on pourra suivre sur Twitter tout les étapes du D-Day, comme si on y était. Toute la journée sur les réseaux sociaux, et grâce au hashtag #6juin44, les internautes pourront accéder à une carte interactive leur permettant de découvrir des photos et des archives sonores. En 2014, on débarque définitivement sur Twitter!

Sarah Gandillot
publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr