Radu Mihaileanu à gauche et Plantu à droite
Radu Mihaileanu à gauche et Plantu à droite - AFP

Sous le titre «Pédophilie: le Pape prend position», Plantu avait en 2010 dessiné le Pape Benoît XVI sodomisant un enfant. Cette illustration, visible sur le blog iconovox.com a provoqué la censure du livre  Caricaturistes : Fantassins de la démocratie  dans lequel il figurait. Les éditions Bayard auraient dû publier le 5 mai cet ouvrage qui accompagne la sortie du documentaire éponyme au festival de Cannes et en salle le 28 mai. Mais Plantu a expliqué lors d’une conférence de presse le 29 avril que les éditions Bayard lui avaient demandé de retirer ce dessin-là. Et, après son refus, avaient décidé d’envoyer les 8000 exemplaires au pilon.


CARICATURISTES, Fantassins de la démocratie... par europacorp

Actes Sud publiera finalement le livre

Le livre Caricaturistes: Fantassins de la démocratie porte sur le combat mené par des dessinateurs de tous les pays pour la liberté d’expression. Bayard, groupe de presse détenu par la congrégation des assomptionnistes (catholiques), n’a guère goûté cette représentation du pape qui évoquait les affaires de pédophilie dans l’Eglise. Jointe par 20 Minutes, la direction de Bayard précise «être dans une logique d'apaisement. Le livre est parti un peu vite en service de presse. Nous soutenons bien sûr le combat des caricaturistes mais ce dessin nous a semblé particulièrement insultant, choquant, déplacé. Surtout que justement Benoit XVI a fait beaucoup sur le sujet de la pédophilie dans l'église. Il ne s'agit donc pas pour nous d'éluder la question mais par respect pour la personne caricaturée et les gens qui nous font confiance et savent que Bayard n'est pas tout à fait un éditeur de presse et de livres comme les autres, nous avons refusé de diffuser cet ouvrage».

Il paraîtra néanmoins puisqu’Actes Sud a décidé de l’imprimer, dans son intégralité et avec le dessin de Plantu. Il paraîtra dans trois semaines.

 Le dessin de Plantu en question, déjà publié dans Le Monde et le Monde Magazine, fait aussi l’objet d’une plainte de l’Alliance générale contre le racisme et le respect de l’identité française et chrétienne (Agrif). Un procès se tiendra le 1er juillet.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé