Le magazine Valeurs Actuelles.
Le magazine Valeurs Actuelles. - A. GELEBART / 20 MINUTES

Charlotte Murat

Adrien*, 32 ans, se souvient d’une époque où il ne faisait pas bon faire référence à Valeurs actuelles, même dans les milieux de droite: «Il avait mauvaise réputation. On lui prêtait une image très "Algérie française". Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.»

Adrien, Stéphane et Marc ont la trentaine, étaient présents dans les cortèges de la Manif pour tous, critiquent le gouvernement. Et lisent Valeurs Actuelles. «C’est le seul journal dans lequel les journalistes s’assument clairement à droite», explique Stéphane, qui l’a d’abord lu chez ses parents. «Le Figaro n’est plus Le Figaro. Il se place sur la même ligne centriste que Le Monde», renchérit Adrien. «C’est le dernier à aborder certains thèmes que le politiquement correct, et tactiquement la gauche, a rendu tabous, comme l’immigration, l’insécurité, les questions de souveraineté nationale», lance Marc.

Et quand on leur demande si l’hebdo ne véhicule pas des valeurs un peu «fachos», Stéphane rétorque que «la ligne éditoriale se rapproche de la droite forte et populaire, mais certainement pas du FN, puisque Valeurs actuelles a une approche très libérale de l’économie et ne porte pas de discours xénophobe.»

*Les prénoms ont été modifiés.