L'actu se transforme en jeu.
L'actu se transforme en jeu. - Audrey Hess / Soon Soon Soon

A.D., Innovations détectées sur Soon Soon Soon

Jouons avec le journal….  Les sites d’info multiplient les quiz. Le newsgame «Kill Mittal» a plongé en mai les joueurs dans les conflits sociaux de Florange. Canal+ a diffusé cet été «News Show», un jeu qui s’aapuie sur l'actualité. Arte va mettre en ligne deux newsgames. La ludification de l’information est en marche, selon les éclaireurs de Soon Soon Soon. Décryptage.

Double jeu

«Avec “Fort McMoney”,  nous voulons explorer cette tendance de la gamification de l’actualité. C’est une manière d’accéder aux données de façon ludique», explique Gilles Freissinier, directeur du pôle web d’Arte France.

«Nous avons par le passé déjà tenté des expériences avec des quiz en ligne, notamment à l’occasion d’un cycle “Star Trek”. Nous avions un expert que les internautes pouvaient défier», rappelle-t-il.

«Fort McMoney» du journaliste David Dufresne s’intéresse à une ville champignon canadienne qui vit de l’exploitation des sables bitumineux sous la forme d’un vrai jeu de simulation en ligne: «Les joueurs pourront s’influencer les uns les autres», précise Gilles Freissinier. Toujours chez Arte, un autre jeu, de plateforme, sera accolé à un documentaire sur les jeux vidéo, Type: Rider, inspiré de l’univers de la typographie.

Le jeu en vaut la chandelle

La gamification de l’actu se développe face au succès de l’infotainment. Liée à l’évolution du numérique, elle répond aussi aux besoins d’interaction et de participation. La presse a inventé de nouvelles formes d’énonciation. Le newsgame, dérivé du serious game, est apparu aux Etats-Unis en 2003 avec «September 12th» sur les enjeux de la guerre en Afghanistan. Le premier newsgame à la française, «Primaire à gauche» a été mis en ligne sur lemonde.fr en 2011.

La donne

Difficile d’en faire une typologie précise. «Zidane Butthead», sorti au lendemain du «coup de boule» de Zinédine Zidane en 2006, s’apparente à la caricature. Dans «Darfour Is Dying», le joueur gère un camp de réfugiés et avoisine le reportage. «JFK :Reloaded» permet d’enquêter sur l’assassinat de John Kennedy. «Budget Hero» intègre les données chiffrées du budget des Etats-Unis.

«La gamification est aussi un bon outil pour s’adresser à un jeune public», estime Yasmine Kasbi, auteur de Les serious games. Une révolution. «Meltdown», lancé en mars par le magazine GEOlino, permet ainsi aux enfants d’appréhender les enjeux du réchauffement climatique.

Prochaine étape, faire de la consommation même d’actualité un jeu. Evolutio, appli lancée en mai sur la plateforme iTunes, permet de suivre l’actu et de miser sur les sujets qui feront la une des grands médias. L’actu mène donc le jeu, et c’est tant mieux.