Erik Izraelewicz le 11 février 2011 à Paris.
Erik Izraelewicz le 11 février 2011 à Paris. - BALTEL/SIPA

Avec Reuters

Erik Izraelewicz, directeur du journal Le Monde, est mort mardi à l'âge de 58 ans, annonce le quotidien français sur son site internet.

«Pris d'un malaise au journal, Erik a été hospitalisé en fin d'après-midi à l'hôpital de la Salpêtrière. En dépit des premiers soins qui lui ont été prodigués au journal, puis de l'intervention du corps médical, Erik est mort en tout début de soirée», a déclaré le président du directoire du groupe Le Monde Louis Dreyfus dans un communiqué aux salariés.

«Un homme aussi exigeant que généreux»

Diplômé d'HEC et du Centre de formation des journalistes, Erik Izraelewicz avait débuté sa carrière comme journaliste économique à l'hebdomadaire L'Usine nouvelle et participé en 1985 à la création de La Tribune avant d'intégrer la rédaction du Monde un an plus tard. Il y avait grimpé les échelons jusqu'au poste de rédacteur en chef avant de rejoindre le quotidien Les Echos en 2000, dont il était devenu le directeur de la rédaction.

Après un bref retour à La Tribune, il avait été nommé directeur du Monde, directeur des rédactions en février 2011.

«Je garderai le souvenir d'un économiste réputé, d'un professionnel reconnu et d'un homme aussi exigeant que généreux», a déclaré le président François Hollande dans un communiqué. «La France perd un journaliste de grand talent, respecté de tous.»

Mercredi matin, la conférence de presse de France 3 pour la grille de Noël et le bilan de la rentrée a commencé par un hommage à ce «grand professionnel de l’information» Eric Israelewicz rendu par François Guilbeau, directeur de France 3. Emmanuel Hoog, le président de l’AFP, s'exprimait parallèlement lors de la conférence de presse de l'agence: «C’est avec une grande émotion que j’ai appris la disparition de ce grand professionnel avec qui c’était toujours un plaisir et un honneur de travailler». 

Sur Twitter, les hommages d'autres confrères étaient nombreux ce mercredi matin: