La Une de l'Express du 10 octobre 2012.
La Une de l'Express du 10 octobre 2012. - DR

«Cinq femmes qui gâchent la vie de François Hollande» peut-on lire sur la couverture de l’Express dans les kiosques ce mercredi. A côté du titre sont accolées les photos de Royal, Trierweiler, Aubry, Duflot et Merkel. Depuis qu’elle est apparue sur Twitter mardi soir, la couverture du magazine est très largement dénoncée. «Condensé de machisme», «la honte», «je vais me jeter, je reviens» commentent les internautes sur Twitter. La ministre du droit des femmes a également réagi sur le réseau social: «L'Express met 5 femmes en Une. On aurait pu s'en réjouir. Ce n'est pas le cas». 

Christophe Barbier, le patron du titre, s’est très rapidement défendu de ces accusations, en répondant au parisien.fr mardi soir. «C'est tout sauf misogyne» affirme le journaliste.

«François Hollande a des difficultés à travailler avec les femmes qui l'entourent. Depuis le début de son mandat, sa gestion des conflits soulève la question de l'autorité du président» poursuit-il, ajoutant qu’à l’intérieur du magazine, le dossier dénonce le non respect de la parité promise au sein du gouvernement: «Dans notre dossier, nous soulignons que dans ces premiers mois du quinquennat, on cherche la femme! Dans les nominations, les cabinets et les postes à responsabilités, la parité, l'un des axes forts de sa campagne, n'est pas respectée». Il renchérit sur Twitter: «Et finalement, que des femmes donnent du fil à retordre au président, c'est la preuve de leur montée en puissance...»

«L’Express dérange et c’est tant mieux»

Ce mercredi, dans son édito vidéo habituel, Christophe Barbier assure à nouveau que son magazine «défend la cause des femmes». «L’Express dérange et c’est tant mieux» commence-t-il.

«Non, ce n’est pas Une sexiste ni machiste. Nous aurions très bien pu titrer ‘’Ces hommes qui gâchent la vie de François Hollande en mettant  Arnaud Montebourg ou d’autres ministres qui ont pu compliquer eux aussi à un certain moment les débuts du Président de la République» poursuit Barbier.

>> Et vous, que pensez-vous de cette Une? Machiste, provocatrice, acceptable? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

Mots-clés :