Twitter à la télé: Les chaînes vont-elles trop vite pour les téléspectateurs?

10 contributions
Publié le 27 septembre 2012.

MEDIAS - Le réseau social s'invite de plus en plus dans les émissions de télévision, alors que seule une minorité de Français l'utilise...

Tous les lundis soirs depuis quelques mois, «#adp» s’affiche en bas de votre écran de télévision. «adp» pour «L’amour est dans le pré», «#» en référence au code, le «hashtag», utilisé sur Twitter pour référencer les tweets par sujet. M6, qui a bien compris, au bout de sept saisons, combien son émission phare était populaire sur le réseau social, encourage ainsi les internautes à ne surtout pas s’arrêter en si bon chemin. TF1 va encore plus loin. Après les expérimentations inédites de «The Voice» et le record de 300.000 tweets obtenu pour la finale, la Une passe à la vitesse supérieure dès le 6 octobre pour la saison 3 de «Danse avec les stars», qui donnera beaucoup d’importance à la «twittosphère» via une chronique spéciale «Votre avis sur le prime». Quant aux émissions de France Télévisions, elles suivent la même tendance. «Mots Croisés» est l’exemple le plus abouti de l’intégration de Twitter au débat. Indéniablement, la télé avance. Quitte à risquer le décalage avec ses téléspectateurs? 

Etre dans le coup

«Ce n’est pas si souvent que la télé, souvent freinée par les moyens de production très lourds, peut être en amont! Après des années à ignorer superbement Facebook, c’est un premier pas très positif» se réjouit Erwann Gaucher, consultant de France Télévisions pour «Mots Croisés». Chez TF1 et M6, il s’agit d’être dans le coup. La progression du «second écran» n’échappe à personne. «On a toujours été innovant, là il faut s’adapter à cette nouvelle ère dans laquelle on ne regarde plus la télévision sans faire autre chose en même temps» répond le groupe M6. «Le multi-tasking est l’enjeu du moment» assure le directeur de MYTF1, Cyril Garnier.

Si les chaînes s’adaptent, c’est aussi qu’elles y trouvent leur compte. Pour M6, c'est le moyen d'«engager et fédérer les gens par rapport au programme», du côté de TF1, Twitter «capture le bruit, la réaction, l'émotion des téléspectateurs» que la chaîne «restitue» au public pour compléter l’émission. A France Télévisions, on s'en sert pour les émissions de débat: «Twitter a une réactivité impressionnante: il y a eu plus de 10.000 tweets pour les deux dernières émissions de "Mots Croisés", dont certains sont vraiment intelligents et pertinents pour enrichir le débat» assure Erwann Gaucher.

Et pour les autres?

Twitter regorge de pépites, certes. Mais quand on n’y connaît rien? La France ne compte après tout que 7,3 millions de profils Twitter, dont la majorité sont peu actifs. Alors ce «#adp» qui s’affiche à l’écran?  «Les spectateurs commencent à être familiers de ce code télévisuel, c’est un peu comme un numéro pour les SMS avant» estime M6, qui précise que rien n’est précisé à côté du «hashtag» «pour des raisons juridiques». Comprendre: l’interdiction du CSA de mentionner Twitter ou Facebook à la télévision. «Mais la présence de hashtags sur l'antenne est faite avec parcimonie, comme en piqûre de rappel» assure la chaîne.

Du côté des émissions qui évoquent les meilleurs tweets à l’antenne, on invoque un effort de pédagogie et une sélection éditoriale très attentive. «Ne pas trop imposer aux téléspectateurs est une question très importante» assure Cyril Garnier de TF1. «On ne va pas afficher les tweets en bas de l’écran! L’idée c’est: on vous en parle, mais si vous n’êtes pas dedans, c’est pas grave. Sur «The Voice», c’était déjà soft, mais avec «Danse avec les stars» on va faire encore plus de pédagogie. Il faut que les non-adeptes puissent comprendre et ne pas être exclus» garantit le directeur de MYTF1.

«Mots Croisés» a fixé un seuil maximum de tweets affichés, pour «ne pas parasiter l’émission», explique Erwann Gaucher. «On en passe une soixantaine, sur 10.000 tweets, c’est peu, ça ne fait pas un tweet par minute», poursuit-il, en assurant qu’il serait «contre l’affichage permanent et dérangeant d’un fil Twitter».

Ce n’est que le début

TF1, M6 et France Télévisions sont unanimes: pas de retour négatif de la part des téléspectateurs à propos d’une présence trop forte de Twitter. «S’il y en avait eu, on aurait déjà arrêté» assure Erwann Gaucher, qui insiste sur «une vraie prudence»: «Il y a une vraie réflexion sur ce qui peut être twitto-compatible, pour que ça se tienne éditorialement. Twitter ne va pas débarquer partout» juge le consultant. 

Aux Etats-Unis, la série «Bones» est diffusée avec un «hashtag» à l’écran pendant toute la durée de l’émission. On n’en est pas là. Mais la télévision connectée arrive à grands pas, et l’intégration des réseaux sociaux ne fera qu’augmenter. «On peut imaginer que les tweets auront plus tard une influence sur le programme, sur le cours du jeu, ou pourront être utilisés sur le vote» parie le groupe M6, qui lance avant la fin de l’année son service de télé enrichie, «Devant ma télé». Téléspectateurs anti-Twitter, accrochez-vous.

>>  Vous arrive t-il d'être un peu «perdu» lorsque vous tombez à la télévision sur des revues de tweets ou quand un «hashtag» s'affiche à l'écran? L'arrivée de Twitter à la télévision vous semble t-elle une bonne chose? Est-ce un enrichissement bienvenu des émissions? Ou un parasite? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous ou écrivez-nous à reporter-mobile@20minutes.fr

Si la vidéo ne marche pas, cliquez ici.

Annabelle Laurent / Vidéo: Jonathan Duron
Contributions : La sélection de 20 Minutes

Chargement des contributions en cours

Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité

Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr