L'exposition est ouverte au public mercredi et le week-end prochain.
L'exposition est ouverte au public mercredi et le week-end prochain.

mickaël penverne

C'est un lieu particulier pour une exposition. Au beau milieu du chantier de l'îlot national (3e), entre les bulldozers et les gravas, Maryvonne Arnaud et Philippe Mouillon, plasticiens, ont installé la première exposition produite par Marseille-Provence 2013 : Une collection de collections.

40 000 cahiers
Le principe est simple : rassembler et mettre en valeur des fragments de collections de particuliers pour les faire dialoguer et provoquer une interaction avec les visiteurs. Chantier oblige, l'exposition se déroule dans des préfabriqués (surchauffés). Billets de trains, animaux empaillés, nains de jardin, chaises en formica, pichets de pastis... Des objets sans valeur commerciale mais qui raconte des histoires, des obsessions, des identités et des moments. « Je n'imaginais pas que l'on pouvait collectionner des choses comme ça, sourit Philippe Mouillon. Il y a ce type, par exemple, qui collectionne les affichettes d'animaux perdus que l'on placarde sur les poteaux ou sur les murs. C'est révélateur de notre époque, je trouve. Dans les années 60, personne n'aurait pensé à placarder cela ». L'accumulation de ces objets du quotidien produit ainsi du sens. Elle évoque la diversité et l'uniformité culturelle. Par effet d'identification, cette juxtaposition crée aussi du lien et libère la parole. L'art devient accessible et familier. « Tout le monde a fait, ou a tenté de faire une collection, souligne Maryvonne Arnaud. Du coup, celles que l'on présente deviennent des embrayeurs de discussions. Les gens en parlent entre eux, donnent leur avis ». Henri Mérou collectionne les cahiers d'écoliers. Il en a 40 000. « De Jules Ferry à nos jours, déclare-t-il fièrement. On peut tout confier à ses cahiers : ses coups de blues, ses coups de cœurs, de colère, etc. Ce sont de formidables confidents ». Comme autant de miroirs .conservés précieusement.

ex-voto

Les deux plasticiens préparent une autre exposition pour 2013 qui s'intitulera Ex-Voto. Elle sera dévoilée dans le tunnel du boulevard National (3e), en mars prochain. « Le but est de changer la perception de ce lieu », promet Maryvonne Arnaud.