Vincent Cullard, technicien en informatique, est originaire d'Aix.
Vincent Cullard, technicien en informatique, est originaire d'Aix.

mickaël penverne

Ils vont à l'abordage. Mais sans trop d'espoir quand même. Bertrand Robert et Vincent Cullard, 30 ans tous les deux, se présentent aux élections législatives, respectivement dans la 14e et 11e circonscription des Bouches-du-Rhône, sous l'étiquette du Parti Pirate.

Aucune chance d'être élus
Passionnés d'informatique, ils militent pour la « transparence » et le « partage » des données sur Internet, luttent contre le fichage abusif et l'ouverture des données publiques. Selon eux, le monde de 1984, de George Orwell, ne serait pas loin. « On est en train de vouloir nous contrôler et de nous enfermer dans des cases », s'alarme Vincent Cullard. « Avec la loi Hadopi, le gouvernement peut couper nos connections quand il le veut », insiste Bertrand Robert. Contrairement aux « professionnels » de la politique, ils ne font pas campagne sur les marchés ou les grands boulevards mais sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Foursquare, etc. Lucides, ils savent qu'ils n'ont aucune chance d'être élus. « Ce scrutin nous sert surtout de tribune pour faire connaître le Parti Pirate », explique Vincent Cullard.

Mouvement

Né en 2006 en Suède, le Parti Pirate compte deux eurodéputés suédois. Il présente pour la 1re fois, en France, une centaine de candidats aux législatives.