zvi ammar devant le juge

Faits divers Le président du consistoire a été placé en garde à vue

hanifa charif

— 

L'enquête est menée par la brigade financière du SRPJ de Marseille.

L'enquête est menée par la brigade financière du SRPJ de Marseille. — P. magnien / 20 Minutes

Le président du consistoire israélite de Marseille, Zvi Ammar, son frère Simon, l'homme d'affaires Adnan Houdrouge ainsi qu'une quatrième personne ont été présentées hier soir au juge d'instruction Pierre Philippon. Huit autres personnes gardées à vue depuis hier matin à l'Évêché, dans les locaux de la brigade financière, ont elles été relâchées hier soir.

Abattu par deux tueurs
Adnan Houdrouge, un homme d'affaires libano-sénégalo-monesgasque, devait être mis en examen hier soir dans l'affaire de blanchiment ayant pour toile de fond le meurtre d'un de ses employés en 2007. La victime, Olivier Plançon, cadre commercial du groupe Mercure international of Monaco (MiM) que dirige Houdrouge, avait été abattue au volant de sa voiture, par deux tueurs à moto qui avaient pris la fuite, sur le parking de la société International Sport Fashion (ISF) que dirige Zvi Ammar près de Plombières (3e). La justice soupçonne des transactions financières entre les deux entreprises d'être au cœur de l'affaire. Parmi les autres gardés à vue figuraient un frère de Zvi Ammar, des salariés des sociétés ISF et MiM, ainsi que le passager de la voiture que conduisait Olivier Plançon en novembre 2007, le jour du meurtre.

sacs

Après la fusillade, le passager indemne et deux hommes, dont Zvi Ammar, auraient extrait des sacs de la voiture pour les emporter à ISF.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.