Un centre d'urgence pour les Roms

société Une quinzaine de familles pourraient y être hébergées à partir du mois d'avril

Laurent berneron

— 

Le camp Rom de la porte d'Aix a été de nouveau évacué il y a quelques jours.

Le camp Rom de la porte d'Aix a été de nouveau évacué il y a quelques jours. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Un centre d'hébergement d'urgence pour les familles Roms, le premier du genre à Marseille, pourrait ouvrir d'ici avril.

Réactions du voisinage
Le conseil régional a entériné vendredi, lors d'une assemblée plénière, un protocole d'accord visant à soutenir la création, par un collectif d'associations, d'un centre d'hébergement pour des familles : un hangar parsemé de mobile-homes pour une quinzaine de familles Roms. Si un lieu semble avoir été trouvé dans le centre-ville, son emplacement est encore tenu secret par les associations. « On craint les réactions du voisinage, indique Jean-Paul Kopp, de l'association Rencontres tsiganes, donc on veut d'abord expliquer aux habitants la démarche et rencontrer les comités de quartier. » Les associations ne veulent pas revivre l'échec de la Guillermy en 2009. Les élus et la population du 15e arrondissement s'étaient alors opposés au projet de la préfecture de créer un village d'insertion pour 60 personnes dans cette ancienne gendarmerie. L'État avait renoncé au projet, ne trouvant aucun lieu alternatif. Le projet de centre pour Roms, porté par l'Ampil, Médecins du Monde ou encore la fondation Abbé Pierre, serait une première. À titre de comparaison, l'agglomération de Lille a ouvert depuis 2008 quatre villages d'insertion hébergeant aujourd'hui 87 Roms et quatre nouveaux villages sont en réflexion, bénéficiant d'importants subsides de l'État. À Marseille, la préfecture ne s'est pas encore positionnée sur ce projet de centre.

intervention

La région a également adopté le principe d'un fonds d'intervention. Doté d'environ 60 000 euros, il servira par exemple à acheter des kits médicaux d'urgence pour les populations Roms. La collectivité devrait aussi aider à la scolarisation des enfants ou encore à la formation professionnelle des adultes.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.